Today:
07-25-2014
Auditeurs en Ligne

Listen Live with Audionow! Call 312-348-5159 Listen via Phone:
+1 312-348-5159

Recherche Sur fmliberte.com

Manifestation du CST ce mardi à Lomé : Des jeunes femmes nues en démonstration devant les forces de l’ordre PDF  | Print |  E-mail
Written by mo5-togo.com   
Tuesday, 28 August 2012 23:31

En prélude à la manifestation qui verra les femmes togolaises exhibées leur nudité dans les jours à venir pour exprimer leur ras le bol sur les dirigeants togolais, certaines jeunes femmes, face à la barbarie et l’oppression que leur font subir les forces de l’ordre et de sécurité, n’ont pas hésité à se mettre nues devant ces derniers, en signe de profanation, lors de la manifestation du Collectif « Sauvons le Togo » (CST), organisée dans la capitale togolaise, ce mardi 28 août 2012, a constaté un reporter du mo5-togo.com.

 

Répondant à l’appel du CST en se fondant sur l’article 150 de la constitution togolaise, qui stipule en ses alinéas 2 et 3 que : «En cas de coup d’État ou de coup de force quelconque, tout membre du gouvernement ou de l’Assemblée nationale a le droit et le devoir de faire appel à tous les moyens pour rétablir la légitimité constitutionnelle, y compris le recours aux accords de coopération militaire ou de défense existants. Dans ces circonstances, pour tout Togolais, désobéir et s’organiser pour faire échec à l’autorité illégitime constituent le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs. »
Des militants et sympathisants du CST, ont une fois encore, bravé la peur et ont ainsi répondu nombreux à l’appel de leurs responsables. Déjà à 8 heures du matin, le site de Bè Château où devait débuter la manifestation, grouillait de monde. Puis, vint sur les lieux le député de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Responsable à l’organisation dudit Collectif, Robert Olympio. Ce dernier sera très vite interpellé par la gendarmerie, ce qui monta d’un cran la colère des manifestants. C’est dans cette atmosphère surchauffée que, certaines jeunes femmes pour extérioriser leur colère vis-à-vis du pouvoir, n’ont pas hésité à se mettre nues devant ces forces de l’ordre et de sécurité, comme pour les maudire.

Ces hommes en treillis, visiblement prêts aussi à en découdre  avec les manifestants, n’ont pas hésité à faire usage des gaz et grenade lacrymogène ainsi que des balles en caoutchouc pour les disperser. Nombreux ont été les manifestants qui ont été blessés gravement.

Dans la foulée, les forces de l’ordre et de la sécurité ont également procédé à des arrestations de manifestants, sympathisants et d’innocents qui passaient. Il est à souligner que le quartier de Bè a été une fois encore le théâtre des tirs de gaz et de  grenade lacrymogène ainsi que de balles en caoutchouc.

Jusqu’en fin de l’après-midi, la ronde des véhicules de la police et de la gendarmerie pourchassant et blessant sévèrement les manifestants est encore visible à Bè Château et ses environnants.

Source ( www.mo5-togo.com )