lundi, 25 octobre 2010 20:44

Décès de Gregory Isaacs : le reggae perd une de ses légendes

Written by
Rate this item
(0 votes)

Le chanteur jamaïcain Gregory Isaacs, légende du reggae, décédé lundi à 59 ans à son domicile londonien, laisse chez les mélomanes l’image d’un artiste engagé et d’un des pionniers du ‘’Lovers Rock’’, version romantique du reggae.

 


Malade depuis plusieurs mois, Isaacs, surnommé ‘’Cool Ruler’’, en référence à son concept-album de 1978 et de sa voix, a succombé à un cancer du foie.

Né en juillet 1951 à Kingston, Gregory Isaacs lance sa carrière solo au début des années 1970, notamment avec le tube ‘’My Only Lover’’, sorti en 1973, qui sera suivi par d’autres succès tous produits par son label son label African Museum créé avec Errol Dunkley.

‘’Another Heartache’’, le premier titre de Gregory Isaacs, sorti en 1968, préfigurait déjà du penchant de l’artiste pour les thèmes d’amour.

En 1978, il apparaît dans le film ‘’Rockers’’ de Ted Bafaloukos, consacré aux musiciens reggae issus des ghettos. Dans la foulée, il signe chez Virgin, ce qui confirmera son statut. Il sort alors ‘’The Cool Ruler’’ (1978) et ‘’Soon Forward’’ (1979).

Il confirme avec deux albums de grande qualité : ‘’Lonely Lover’’ (1980) et ‘’More Gregory’’. Il signe ensuite un contrat avec Island Records où il publie deux albums : ‘’Night Nurse’’ (1982), considéré jusqu’ici comme son chef-d’œuvre – repris plus tard par le groupe Simply Red, et ‘’Out Deh !’’ (1983).

L’ascension de Gregory Isaacs est interrompue par des problèmes de drogue (trafic et consommation ayant un impact sur sa voix), et un passage en prison pour détention d’armes. Cette période sombre met fin à l’âge d’or d’Isaacs.

A son come-back dans les années 1990, il enregistre pour les grands producteurs King Jammy, Bobby Digital, Fattis, Black Scorpio ou encore Steely & Cleevie, entre autres.

La période dite ‘’digitale’’ ne laisse pas en rade Gregory Isaacs, un des rares chanteurs de l’époque "Roots" des années 1970 et 1980 à avoir su évoluer vers ce nouveau son de style que les puristes jugeaient ‘’minimal’’. Ainsi avec de nombreux titres, il parvient à s’imposer parmi des artistes émergents et plus en phase avec ce mouvement musical.

Gregory Isaacs qui était l’un des artistes les plus connus de la Jamaïque, grâce à une carrière accomplie et appréciée. Il restera collé à son nom l’image d’un chroniqueur fertile dont les compositions étaient aussi un récit des évènements du monde.

De ses débuts dans les ghettos de Kingston à sa dernière grande production, ‘’Gregory Isaacs sings Dennis Brown’’ (2005), en hommage à son ami Dennis Brown, en passant par le tube ‘’Night Nurse’’, diffusé aujourd’hui encore à la radio et dans les discothèques, le ‘’Cool Ruler’’ a enregistré une trentaine d’albums et une dizaine de compilations. En 2007, il apparaît dans le film ‘’Made In Jamaica’’ de Jérôme Laperrousaz.(APS)

 

Read 390 times Last modified on mercredi, 09 juillet 2014 15:06

Commentaire