mardi, 12 mai 2015 19:00

Benin: Affaire Dilapidation De Fonds Néerlandais: Le Ministre Barthélémy Kassa Démissionne Du Gouvernement Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

(Lire le communiqué du gouvernement)

Le Programme pluri-annuel Eau et Assainissement PPEA 2 vient de connaître sa septième édition. Si les six précédentes n’ont donné lieu à aucune observation particulière, la dernière en date réalisée par le cabinet Fuducial Consulting Group a mis en exergue de graves irrégularités au vu desquelles un délai de dix jours a été accordé aux structures auditées pour faire leur contre observation. Le rapport issu de l’audit transmis aux autorités des Pays-Bas a fait l’objet d’un débat au Parlement néerlandais, puis remis aux autorités béninoises par le canal de l’ambassade du Bénin.

Il est à souligner que l’audit ainsi réalisé a un caractère général ne permettant pas de situer les responsabilités en matière des irrégularités constatées. Aussi, après une séance de travail avec les structures concernées, en présence des ministres en charge de l’Economie, de l’Energie et de l’Eau, du Développement, et de l’Inspecteur général d’Etat, tout le personnel du Projet et certains cadres du ministère ont été mis à la disposition de la Brigade économique et financière (BEF) pour audition aux fins de mieux comprendre le dossier.
Dans la lettre de saisine des autorités béninoises, les autorités néerlandaises ont informé de la décision de suspension de l’assistance des Pays Bas en faveur de notre pays . La reprise éventuelle de cette assistance est conditionnée par la prise par le Bénin de mesures suivantes :
1-les responsabilités politiques pour les actions de malversations devront être assumées
2-la réalisation d’un audit d’investigation sur les faits graves ainsi révélés. Lequel devra être exécuté par un cabinet spécialisé de réputation internationale dont les termes de référence et la sélection seront soumis à l’appréciation du gouvernement des Pays-Bas qui demande aussi à être associé à toutes les étapes de l’audit.
3- la situation des responsabilités légales à tous les niveaux et la prise des mesures appropriées y inclues juridiques.
4-la prise de mesures en vue d’éviter que telles situations ne se reproduisent.
Dans cette perspective et pour créer les conditions harmonieuses d’une reprise rapide de l’importante coopération entre le Bénin et les Pays-Bas, en pari par sus, avec la plupart de nos partenaires bilatéraux et multilatéraux i- e Banque mondiale, BAD, BID, BEI, AFD, FMI , notre pays s’est engagé de commun accord avec les Pays-Bas dans le processus de recrutement d’un Cabinet international d’audit et d’investigation à situer les auteurs et les responsables des graves irrégularités signalées par Fuducial Consulting Group
2- a décidé de répondre favorablement à la question des responsabilités politiques et morales devenues pour nos partenaires le préalable à lever pour la suite de toute discussion.
Il est à rappeler que le projet PPEA 2 bien que géré par un Comité de pilotage et concernant plusieurs ministères est principalement logé au ministère de l’Energie et de l’Eau. En outre, les irrégularités relevées l’ont été à la Direction générale de l’Eau
De ce point de vue, le ministre en charge de l’Energie et de l’Eau après échange avec le président de la République et dans le souci de permettre à l’audit international de se dérouler sans aucune influence de sa part et dans toute la transparence requise a décidé de présenter sa démission au président de la République qui l’a acceptée.
Il est à souligner que cet échange avec le ministre de l’Energie et de l’Eau s’est avéré nécessaire parce que le rapport d’audit général n’a situé aucune responsabilité particulière et a tenu compte du principe de la responsabilité politique et morale auquel est soumis le ministre de l’Energie et de l’Eau en sa qualité de ministre de tutelle de la direction générale de l’Eau en cause.
En conclusion, à compter de ce jour, 12 mai 2015, il est mis fin aux fonctions de M. Barthélémy Dahoga Kassa en tant que ministre de l’’Energie, des Recherches pétrolières et minières, de l’Eau et du Développement des Energies renouvelables.
Un décret modifiant la composition du gouvernement sera soumis pour avis au Parlement conformément à notre loi fondamentale pour être publié partout où besoin sera.
Le président de la République porte à la connaissance du peuple béninois et de tous les partenaires techniques et financiers que des sanctions exemplaires seront prises à l’encontre de quiconque sera impliqué dans la confirmation de ces graves irrégularités par le cabinet international d’audit et d’investigation dont les travaux démarreront sans délai. Ceux que le Cabinet mettra en cause seront contraints de rembourser les fonds détournés sans exclure les poursuites judiciaires.

Fait à Cotonou, le 12 mai 2015

Pour la Présidence de la République, le secrétaire général du gouvernement

Communiqué lu à la Télévision nationale dans la soirée d’hier mardi 12 mai 2015 par le secrétaire général du gouvernement et enregistré et scripté par notre Rédaction


Secrétariat Général du Gouvernement

Read 5752 times

Commentaire