mercredi, 20 mai 2015 19:00

« La Synergie des Travailleurs du Togo » déjà en ordre de bataille Featured

Written by Shalom Ametokpo
Rate this item
(0 votes)

A la veille de la présidentielle d’Avril 2015, la STT (Synergie des Travailleurs du Togo) avait décrété unilatéralement une trêve sociale suite à plusieurs semaines de mouvements de grèves qui avaient paralysé considérablement la vie de la fonction publique au Togo.

Dès lors que les élections sont rentrées dans l'histoire, il est opportun que la STT renoue avec sa base pour voir dans quelles conditions cett derniere peut relancer leurs actions. Et c’est fort de cela que cette centrale syndicale a donné rendez- vous à sa base ce mercredi 20 Mai 2015 au lieu habituel. A l’issu de cette Assemblée Générale Extraordinaire, un délai de dix jours est donné au gouvernement afin que ce dernier se prononce clairement sur leur plate forme revendicative. 
Ce n’est pas la foule des grands jours ce  mercredi soir pour le début des activités de la STT mais le nombre considérable qui était présent a « rassuré » la coordinatrice générale Mme Nadou Lawson qui a pris le soin de remercier les travailleurs qui on répondu à l'appel. Elle a par ailleurs salué leur sens de responsabilité et leur envie de rester mobiliser jusqu’ au bout de la lutte. Pour elle, l'objectif essentiel de la rencontre est de réfléchir sur l’orientation à donner à leur mouvement du fait du silence remarqué de la part du gouvernement par rapport à leur plateforme revendicative. Se posait également lors de cette assemblée générale extraordinaire la question du retard constaté dans la formation du nouveau gouvernement ce qui poussa un travailleur désabusé à dire « ils ont peur de nous c est pourquoi ils trainent dans la formation du futur gouvernement ».
Et comme d'habitude, les travailleurs ont également pris la parole pour donner leur avis par rapport à la décision à prendre. Ainsi lors de leur intervention ils n’ont pas caché leurs frustrations par rapport aux précomptes opérés sur leur salaire suite aux différents débrayages. Comme conséquences fâcheuses résultant de cette situation, certains fonctionnaires de l'Etat se sont retrouvés avec des soldes négatives. Mais pour quelles fins ce gouvernement a-t-il puni ces fonctionnaires ? C'est sans nul doute pour les décourager à continuer la lutte ce qui au regard de la situation semble utopique.
La coordination a profité de cette rencontre pour faire une mise au point importante en la direction de certains ministres qui ont pris le « vilain plaisir » d’aller intoxiquer les travailleurs de l’intérieur du pays comme quoi s'il y avait eu une trêve c’est grâce à leur intervention, ce qui n est pas du gout de la coordination. Selon la porte parole de la STT Dr Gilbert Tsolégnanu, la trêve sociale décrétée en toute souveraineté avait pour but de prouver que leur action n'avait aucun soubassement politique.
Dans le souci toujours de donner un peu de temps au gouvernement, la STT a pris de manière solennelle la décision d'accorder une période de dix jours au gouvernement afin que ce dernier puisse engager des discussions sérieuses pour qu’ensemble ils parviennent à trouver un terrain d’entente.
Une fois que la STT remet sur la table ses doléances, le gouvernement togolais peut il enfin prendre langue avec cette dernière pur préserver la paix sociale ? C'est le wait and see.

Shalom Ametokpo (FM Liberte - Lomé)

Read 4529 times

Commentaire