jeudi, 14 septembre 2017 10:54

Politique en Guinée : 109 partis politiques s’engagent à signer un code de bonne conduite (interview) Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

Mamadou Fofana porte-parole de cette commission de suivi du code de bonne conduiteparle des activités réalisées par cette structure et les perspectives dans un futur proche, dans un entretien accordé à fmliberte.com

Lisez !

Fmliberte : Quelle est la composition de la commission de suivi du code de bonne conduite des partis politiques?

Fofana : la commission de suivi est composée de partis politiques légalement constitués en république de Guinée, signataires du code de bonne conduite. Ses organes de gestion sont entre autres l’Assemblée Générale, le Directoire, les sous commissions et les démembrements.

Fmliberte : Combien de partis politiques sont signataires de ce code de bonne conduite?

Fofana : 109 partis politiques se sont engagés pour la première fois à signer un code de bonne conduite dans l’espace politique Guinéen le 21 novembre 2008, pour la consolidation de la paix et le renforcement de la culture démocratique.

Fmliberte : quelles sont les activités que le code a réalisé ce dernier temps ?

Fofana : Dans le cadre de la visibilité de la commission de suivi du code de bonne conduite, le directoire a élaboré un programme de visite dans les Quartiers Général (QG) des partis politiques, les institutions, les Ambassades, et les départements ministériels impliqués dans le processus électoral. Dans le cadre des activités de terrain, grâce au soutien du National Democrtic Institute (NDI), le code a procédé au renouvellement des démembrements du 11 au 15 octobre 2016, puis a effectué, une série de séances d’animation et de vulgarisation du code de bonne conduite dans les 7 capitales des régions administratives sur les engagements pris par les partis politiques signataires, avant, pendant et après les élections afin de préserver la paix et la quiétude sociale.

Fmliberte : qu’est-ce que les citoyens Guinéens peuvent attendre de la commission de suivi du code de bonne conduite dans un futur proche ?

Fofana : En terme de perspectives, la commission entend mettre en place dans les jours à venir, l’animation des émissions Radio télévisées pour permettre à un grand nombre de citoyens de mieux connaitre le contenu du code de bonne conduite, la mise en place d’un système d’alerte précoce à travers des structures de veille qui pourront intervenir en cas de menace à la quiétude sociale.

Fmliberte : Bientôt les Elections Communale tant espérées par les populations, quel appel avez-vous  à lancer à l’endroit de différents acteurs impliqués dans le processus électoral en Guinée ?

Fofana : D’abord aux partis politiques, la commission les demandera de tenir des discours allant dans le sens de favoriser la cohésion sociale, de faire leurs campagnes électorales sur la base des projets de société. Au Gouvernement, de collaborer avec la CENI afin que le découpage administratif soit  traduit en découpage électoral, d’observer la neutralité. A la cours constitutionnelle, de designer ses représentants dans les commissions de centralisation des votes conforment à l’article 86 du code électoral. A la CENI, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour la tenue des élections apaisées, libre, et accepté de tous dans les meilleurs délais, d’assurer ses responsabilités techniques, logistiques et de recevabilité comme institution chargée par la loi d’organiser les élections politiques en république de Guinée.

Fmliberte : votre mot de la fin !

Fofana : Pour terminer, je vais renouveler toute la gratuite de la commission de suivi de code de bonne conduite à l’Agence Américaine pour le Développent (USAID) et le National Democrtic Institute (NDI) pour leur appui inlassable à la commission de suivi du code de bonne conduite des partis politiques.

Interview réalisé par  Saidou Diallo

Read 1014 times

Commentaire