Très écouté de Nana Akufo-Addo, co-médiateur dans la crise politique qui touche le Togo depuis 2017, Pascal Bodjona a été reçu par le président ghanéen à Accra, début août. L’ancien directeur de cabinet de Faure Gnassingbé et ex-ministre de l’administration territoriale s’implique pour la première fois discrètement dans cette crise.

 Les deux hommes, qui se connaissent de longue date, ont évoqué la nouvelle feuille de route proposée, fin juillet-début août, par la Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cedeao). Celle-ci prévoit notamment la limitation des mandats présidentiels au nombre de deux, la recomposition de la Cour constitutionnelle et la tenue des législatives en décembre.

 Bien qu'influent au sein de l'opposition mais aussi du régime de Lomé, Pascal Bodjona refuse de s’impliquer officiellement. Il est proche de Patrick Lawson et d’isabelle Ameganvi, respectivement vice-présidents de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), principale formation de l’opposition dirigée par Jean-Pierre Fabre. Il entretient par ailleurs des contacts réguliers avec d’autres adversaires du régime de Lomé tels Antoine Folly, Abi Tchessa et Aimé Gogué. Une proximité qui lui vaut d’être perçu par l’Union pour la République (UNIR), la formation au pouvoir, comme un soutien de l’opposition.

Lettre du Continent

Published in LATEST NEWS

Ils étaient deux journalistes critiques vis-à-vis du régime cinquantenaire et pourri du RPT/UNIR à être convoqués ce matin à 9h par téléphone dans les locaux des Services de renseignement et d'investigation (SRI) pour "affaires les concernant".

Published in LATEST NEWS

Nous venons d’avoir la confirmation, à travers des photos et témoignages, que le RPT alias UNIR continue de préparer les élections législatives, locales et présidentielles, sans oublier son faux référendum, violant ainsi, comme à son habitude, l’habitude de tout regroupement de voyous, la parole donnée à la médiation ghanéenne de suspendre ces travaux le temps du dialogue.

Published in LATEST NEWS

L’ANC condamne la répression de la manifestation pacifique des populations de Mango.
L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) apprend avec indignation, de son Bureau fédéral de l’OTI, que des événements dramatiques se déroulent depuis ce matin à Mango, chef-lieu de la préfecture de l’OTI.

Published in Communiques

Bientôt, une imitation burlesque d’élection au Togo. Encore une.  Sous une constitution exclusive, personnalisée , décriée par 85 % de la population. Les réformes, vues par tous comme ferments de la réconciliation nationale, sont battues en brèche. A coups de dilatoires.

Published in TOP NEWS
La sortie lundi du président de la Cour constitutionnelle Aboudou Assouma, qui affirmait chez nos confrères de Republicoftogo que « la page des réformes est tournée depuis le 30 juin 2014 », continue de faire des vagues
Published in Politique