mardi, 11 janvier 2011 13:05

Les religions endogènes magnifiées au Bénin

Written by
Rate this item
(0 votes)

La fête nationale des religions endogènes du Bénin qui constituent les symboles forts de croyances religieuses au sein des peuples noirs d’Afrique, a été célébrée ce lundi, a constaté APA.


Les adeptes des différentes divinités de Vodou du Bénin ont pris d’assaut tôt le matin de ce lundi, les couvents et temples de Vodou pour magnifier les différentes divinités, notamment Ogu (dieu du fer), Hêviosso (dieu du tonnerre), Sakpata (dieu de la variole), Mami Wata (déesse de l’eau).



Le cérémonial de la fête du vodoun, a débuté par des séances de prières, de louanges, de sacrifices et offrandes, des libations, des consultations, le tout dans un concert de chants et de danses traditionnels.  Faits majeurs des civilisations endogènes en Afrique en général et au Bénin en particulier, les rites vodouns singularisent et mettent en relief les repères et fondamentaux spirituels qui marquent la caractéristique essentielle de chaque escarcelle de nos mœurs, us et coutumes, a expliqué, Sévérin Adjovi, Maire de la ville de Ouidah, lieu abritant ces rites.

Une grande délégation brésilienne conduite par le Chargé d’Affaires à l’Ambassade du Brésil près le Bénin, Helio Caldas, a assisté aux festivités



« Le lien culturel et historique entre les peuples du Brésil et du Bénin, est qu’aujourd’hui, nous avons dans plusieurs régions du nord du Brésil des couvents du vodoun ainsi que des pratiques religieuses et culturelles dont les racines se trouvent, de toute évidence, plongées dans la culture des peuples fons, mahis et yoruba du Bénin », a-t-il confié à APA.


Depuis l’institution, en 1994, de la date du 10 janvier comme journée chômée payée pour commémorer cette fête, des milliers d’adeptes affluent au Bénin pour célébrer l’événement qui donne lieu à des manifestations spectaculaires et féeriques . Selon des historiens béninois, le Vodou a des origines qui remontent à plusieurs milliers d’années. Sans autre précision, des découvertes archéologiques sur le littoral ouest africain laissent penser que les cultes Vodou y étaient pratiqués depuis plus de 4000 ans


Le Vodou, qui n’est pas fondé sur une conception dualiste du monde (la vie et la mort, le ciel et la terre), signifie en langue Fon : "Ce qu’on ne peut élucider, la puissance efficace".
Selon les statistiques, 37% de la population béninoise, estimé à plus de 8 millions d’habitants, pratique les religions traditionnelles (animisme), alors que les catholiques représentent 27%, les musulmans 22% et les protestants 10%.

Read 293 times Last modified on mercredi, 09 juillet 2014 15:06

Commentaire