samedi, 15 décembre 2007 12:10

Education en Chine:Les universités chinoises attirent davantage d'étudiants africains

Written by
Rate this item
(0 votes)

NANNING,   -- Davantage d'étudiants  africains sont arrivés ou envisagent de se rendre en Chine pour y  recevoir une éducation supérieure, conséquence de la croissance  économique rapide du pays et de ses relations de plus en plus  étroites avec l'Afrique. 

    

"La Chine est devenue un des pays les plus puissants du monde.  Il est important de faire des études sur ce pays et sur sa langue, c'est pourquoi j'ai l'intention de m'y rendre le plus tôt possible" , a dit James Keyi, un journaliste kényan membre d'une délégation  africaine actuellement en visite en Chine. 

     La plupart des membres de la délégation composée de 100 jeunes  venus de 10 pays africains, dont l'Algérie, le Kenya, le Gabon,  etc., se sont intéressés aux études en Chine après leur visite à  l'Université du Guangxi, dans le sud-ouest du pays. 

 

 Ils ont tous considéré que les programmes d'étude de cette  université étaient attirants et que les é tudiants chinois avaient une grande liberté pour développer leurs centres d'intérêt. 

     Selon les statistiques du ministère chinois de l' Education, 3  737 étudiants africains ont été admis par des universités  chinoises, contre 2 757 en 2005, en hausse de 40%. 

     La majorité des étudiants africains en Chine apprennent le  chinois. Les autres disciplines choisies sont la médecine,  l'économie, la gestion, etc. 

     Certains membres de la délégation pensent que faire des études  en Chine, surtout des études de la langue chinoise, leur permet  d'avoir de meilleures perspectives sur le marché du travail, étant donné qu'un grand nombre de compagnies chinoises se sont  installées en Afrique. 

     Le Premier ministre chinois Wen Jiabao s'est engagé, durant le  Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine, à  augmenter le nombre des étudiants africains bénéficiant d'une  bourse d'étude chinoise de 2 000 à 4 000 par an d'ici 2009. 

     Zelmat Mohamed, un étudiant algérien, s'est dit content de la  décision de M. Wen et cherchait des informations pour obtenir une  bourse du gouvernement chinois. 

     Cependant, les étudiants africains représentent encore une part infime des étudiants étrangers en Chine, soit 2,3% du nombre total. Le ministère chinois de l'Education a affirmé que le pourcentage  devrait augmenter avec la croissance des bourses chinoises  offertes aux étudiants africains.
 
 

Read 231 times Last modified on mercredi, 09 juillet 2014 15:06

Commentaire