dimanche, 24 mai 2009 06:36

USA:Un film togolais en salle au State.Bientôt une réalité.

Written by
Rate this item
(0 votes)
 Le cinéma “Oaks Street Theatre” de Minneapolis – Minnessota  a fait le plein de ses sièges le samedi  9 mai dernier.A l’Affiche, un film togolais, “Beyond Love” ( au-delà de l’amour ) présenté en première.Le réalisateur, Adé Adingoun,un grand inconnu dans le monde du 7ème art.Il a fait de son coup d’essai un succès d’audience qui a surpris plus d’un.Le scénario de “Love beyond” plonge dans le labyrinthe d’une relation extra-conjugale entre un patron insatiable et sa secrétaire aux cuisses légères.Un fait de société courant peint avec génie d’amateur.Adé a su lui donner de captivants rebondissements où s’entre-mêlent argent,meurtre et sorcellerie.Les spectateurs de la salle Aoks Street n’ont pas vu passer les 100 minutes qu’ont duré du film.

 Et pourtant,les acteurs,15 au total,sont tous des amateurs et d’horizons divers – Togo,Ethiopie,Guinée Conakry,Etats-Unis d’Amérique.Adé et sa troupe affirment avoir de grandes ambitions et comptent réaliser leur rêve américain:mettre pieds dans la cour des grands,à Hollywood.Cela revient,de l’avis du réalisateur comme d’ailleurs de beaucoup de cinéphiles avisés, à faire autre chose que les nigerian and ghanean movies qui ont trop de similitudes avec le théâtre populaire.Le public ne leur denie pas cette capacité: “c’est le meilleur film africain que j’ai eu la chance de regarder”, a confié M. Rhames qui avoue n’avoir jamais visité le continent.Adé est à la recherche d’un distributeur professionnel pour accompagner son “Ade Production and Togo Pictures”et assurer le marketing de son nouveau film.Simultanément,il dévoile un plan de projection d’autres premières à Washington DC,New York,Nebraska et Lomé avant la sortie officielle de “Love Beyond” sur le marché.Pour ne pas perdre la main,la troupe a dores et déjà mis en chantier une deuxième réalisation titrée: “The Taste” (le Goût).

Mr Adé Adingoun est un natif d’Agokpamé,près d’Aného dans les lacs,au sud du Togo.Sa Maîtrise en gestion à l’Université de Lomé ne lui ayant pas procuré un digne emploi et le bonheur sur place,il a quitté le collège  privé les Alouettes de Lomé où il enseignait la comptabilité et les maths pour débarquer dans le froid  glacial du nord ouest américain,à Minnéapolis en 2004.Commence alors pour lui la bataille de l’avenir qui le conduira des petits boulots aux portes de son rêve de cinéaste.Dans son nouveau monde,il ne s’embarasse pas de choix.Le grand écran le passionne et retient toute son attention.arme de courage et discipline il y investit ses 5 années d’économie. “Love beyond”, entièrement financé de sa poche,en est le produit.Monsieur Adingoun croit pouvoir relever tous les défis que croise le débutant qu’il est.N’est-ce pas que l’Amérique est une terre hospitalière remplie d’opportunités?

Kodjo Epou
Oakdale,MN
USA

Read 234 times Last modified on mercredi, 09 juillet 2014 15:06

Commentaire