mardi, 19 avril 2011 00:54

King Mensah : un concert pour soutenir les réfugiés ivoiriens

Written by
Rate this item
(0 votes)

 Soutenir les réfugiés ivoiriens : tel est l’objectif que s’est fixé le « roi de la musique togolaise », King Mensah, à travers le concert qu’il a donné ce samedi 16 avril 2011 au Palais des congrès de Lomé. Papavi Mensah n’avait pas prévu ce concert mais la cause était noble et importante ; il fallait réagir en toute urgence.



 
 
Animé par une petite brochette d’artistes de la musique togolaise, le show de ce samedi a été symbolique. « King Mensah et les artistes togolais se mobilisent pour les réfugiés ivoiriens » était le thème de cette soirée musicale dont les revenus seront entièrement reversés au Haut commissariat pour les réfugiés, au profit des réfugiés ivoiriens vivant actuellement au Togo.

Prévue pour 19 heures, la soirée ne commença qu’aux environs de 21 heures ! Après l’observation de quelques minutes de silence pour saluer la mémoire des victimes de la crise ivoirienne, la chanteuse Finiki a ouvert le bal des prestations. Pour un début de show, l’artiste que l’on n’a plus vue, depuis un moment, sur la scène togolaise a su égayer les cœurs. Le plus américain de tous les rappeurs togolais, Ali Jezz, revenu fraîchement des Etats-Unis, a ensuite suivi avec ses tubes « Ajan » et « Maman ». Pour donner du baume au cœur des Ivoiriens et implorer la grâce divine sur eux, Mme Pasteur Abitor montera sur scène derrière Ali Jezz. Ses morceaux « Deviwo » et « Je suis collé à toi » semblent avoir été soigneusement choisis, tant ils dépeignaient le quotidien des familles victimes de la crise ivoirienne.

King toujours égal à lui-même


La seconde partie de ce concert humanitaire commencera avec l’apparition de King Ayaovi Mensah sous les hourras des spectateurs. Son orchestre et lui venaient de donner le coup d’envoi du tour des morceaux phares de leur répertoire, en entonnant la chanson « Mifon » ; pour dire la bienvenue à leurs fanatiques. Des morceaux bien connus et adulés dans la discographie du « roi Mensah » s’ensuivront ; à l’image de « Nene », « Ata », etc... Les habituels pas de danse que le roi Mensah sait esquisser avec fantaisie et charme n’étaient pas du reste ! De quoi réchauffer les cœurs meurtris des voisins ivoiriens.

La cerise sur le gâteau a été la montée surprise sur le podium de l’ambassadeur de l’Italie au Togo. Avec son talent insoupçonné d’artiste, le diplomate italien a fredonné deux chansons en espagnol. La soirée s’est achevée par une exhortation des Togolais à toujours maintenir le cap de leur sens de l’hospitalité. « Les Togolais sont très hospitaliers ; durant toute ma carrière, je n’ai jamais vu un pays aussi accueillant  », a confié un haut responsable du Haut commissariat pour les réfugiés qui est intervenu, entre-temps, pour remercier le gouvernement togolais et tout son peuple. L’organisation de ce spectacle était soutenue financièrement par le Pnud, l’Unicef et l’Agence des Nations Unies s’occupant des questions humanitaires, le Hcr.

Edem Gadegbeku © Togocultures 




 

Read 218 times Last modified on mercredi, 09 juillet 2014 15:06

Commentaire