jeudi, 04 septembre 2008 11:50

Leaders: John AZIAMOUR, le poète qui chante

Written by
Rate this item
(0 votes)

 

‘‘Le gouvernement togolais  doit saisir  cette tragique situation  qui n`est autre que la mort du compatriote  Atsutse AGBOBLI pour essayer d` insufler une sorte de confiance en la population, en mettant tout en oeuvre pour faire la lumiere  sur cette disparition  du Grand frère Atsutse  Agbobli .Ca , je crois que, si ce n`est pas fait, cela va encore  presager une election presidentielle encore plus violente.Nous prions  les dirigeants  togolais qui ,a la tete ,  Faure Gnassingbe, qu`ils fassent  tout pour eviter encore a ce peuple de telle calamite. Un peu loin, AZIAMOUR  parle de l`arrogance de L`UFC dans la gestion politique du Togo et ne tergiversse pas a inviter GILCHRIST OLYMPIO ( TOGO) a faire prevue d`objectivite  en vue de rassembler meme les petits partis et  les esprits  encore mieux avertis pour conjuguer le changement au Togo‘‘.
 C`est sur ce ton  tres inspire que nous allons decouvrir notre invite John AZIAMOUR  avec une voix suave et  feerique dans l`emission ‘Leaders‘‘ du Bon Berger CLASSIO ou l`invite  parle , chante et critique .Rendez –vous c`est les Samedi, Dimanche et Mercredi sur www.fmliberte.com , Radio de la Diaspora Africaine:
                 9H10 Heure de Chicago(U.S.A)
                 12H10, Heure GMT(TOGO)
                 14H 10 , Heure de Paris( France)

 John AZIAMOUR, de son vrai nom Jean Amouzou AZIADOUVO, est natif de Tchékpo-Dédékpoè, dans le Yoto au Togo. Homme de Lettres, diplômé de l’Université du Bénin (UB), il fut l’un des étudiants dont le passage à l’UB a laissé des traces dans les annales de football à l’École des Lettres (EDL). Avec des coéquipiers comme Maître Azi, Boukari (Karéka), Ezuké (Méchant), Aholou, Amégan Dovi, Fiati Brice, Koffi Patient, Fiawo, Bansah Kokou, Alaté, Wonégou et autres, que de titres n’avaient-ils moissonnés dans le championnat de foot du 4e degré! 
De là à venir à la musique cependant, la route fut bien longue pour John.

Certes à  part le foot, l’homme avait d’autres cordes à son arc : on l’attendait plutôt au théâtre.
Depuis la toute première représentation de « Le Bal des Fous », une pièce inédite de Sélom GBANOU dans laquelle il interpréta le rôle de Soukou aux côtés de Biova, le héros de Gbanou, beaucoup lui prêtaient déjà une carrière d’acteur. C’était déjà en septembre 89 au CCF de Lomé et les témoins s’en souviendront encore, lorsque patatra les envoyés de la TVT qui croyaient, jusque là, à une aubaine à la gloire de « l’habitude de la maison » ont dû "raccrocher" bruyamment leur caméra pour ne pas chercher noise...
C’est donc dans le théâtre et avec Gbanou que Jean (Amou pour ses proches) croisera des camarades étudiants, jeunes loups de  la littérature togolaise qu’étaient les Sékou Kadangabalo, Kossi Efoui, Noussougan, Alemdjrodo, Adjogan et bien d’autres. Pour qui connaît la thématique des œuvres théâtrales des gars à l’époque-là, il n’est point surpris de découvrir plus tard Amou derrière le rideau jouant cette fois la discrétion dans un autre genre littéraire : Adomenou ...

Comme on le voit, avant de quitter le Togo pour s’installer en Allemagne où il réside depuis plus de douze ans maintenant, rien ne prédestinait John à la musique. Même pas la chance d’avoir un frère aîné Kodzo alias Terry Topten, le reggae man de la famille, en compagnie duquel il fredonnait déjà quelques refrains. Il le faisait juste par admiration à l’artiste Terry dont le talent sera révélé par Bédou Okouta avec son émission « Coup de Pousse » des années 80 à la télévision togolaise (TVT).
Aujourd’hui pourtant John AZIAMOUR est devenu non seulement un artiste de la chanson, mais aussi un grand poète, auteur-compositeur talentueux et épanoui dont les textes nous amènent à concevoir la vie avec beaucoup plus de sagesse, de dignité et de respect : toute une philosophie. Quand on lui demande d’où lui viennent toutes ces inspirations, il se retient, soupire et déclare : " les difficultés de la vie, l’exil, la nostalgie de la terre natale, la situation sociopolitique de mon pays m’ont beaucoup enseigné... "

John AZIAMOUR que certains observateurs de la scène musicale togolaise appellent déjà le philosophe de la musique togolaise, dispose d’un répertoire impressionnant de chansons, de poèmes et surtout de « Gazo » du terroir dont plusieurs titres ont fait et font encore objet de publication sur des sites web de notre diaspora.
Après BLEWU-BLEWU son premier album, TOGO, MON BEAU PAYS produit par Eklo Productions sera la grande révélation de l’artiste tout comme le témoignera sa visite au Togo l’été dernier, à la présentation de son joyau au public loméen, et aux mélomanes du pays.
En attendant la sortie très éminente de son  purement « Gazo » d’album, John Aziamour a accepté notre invitation pour  un entretien que nous  partagerons avec nos amis auditeurs de la Fmliberte.com.

Rendez –vous c`est les Samedi, Dimanche et Mercredi sur www.fmliberte.com , Radio de la Diaspora Africaine:
                 9H10 Heure de Chicago(U.S.A)
                 12H10, Heure GMT(TOGO)
                 14H 10 , Heure de Paris( France)

 

Read 271 times Last modified on mercredi, 09 juillet 2014 15:06

Commentaire