dimanche, 22 mars 2015 19:00

Communiqué de l’Opposition Républicaine et de la Société Civile Guinéens en France Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

Les Représentants des Partis Politiques de l'Opposition Républicaine et de la Société Civile Guinéens en France se sont réunis ce Mardi 17 Mars 2015 à Paris suite à l'annonce faite conjointement par le gouvernement guinéen et la CENI du chronogramme qui fixe la date de la tenue des élections Présidentielles au 11 Octobre 2015 et celles des Communales à la fin du premier trimestre 2016.

Cette annonce de calendrier intervient alors qu'il avait été convenu que les élections Communales devaient être organisées avant les Présidentielles de 2015,  que la CENI avait travaillé dans ce sens et que techniquement rien ne s'y opposait.
 
Le Président Alpha Condé a toujours fait preuve de mauvaise foi, il ne respecte ni la Constitution, ni les lois Guinéennes qu'il a déjà violées à maintes reprises :
    -la dissolution des conseils communaux en Novembre 2010 en violation du Code des Collectivités Locales et leur remplacement par des délégations spéciales dont la durée de fonctionnement ne devait pas dépasser 6 mois ;
    -la violation des accords du 03 et 08 Juillet 2013 obtenus au moment du dialogue Inter-Guinéen, dûment signés entre le Gouvernement, la mouvance, la CENI, l'Opposition Guinéenne et les facilitateurs nationaux et internationaux.
     
Encore une fois, Monsieur Alpha Condé essaye d'user de tous les subterfuges avec la complicité de la majorité des membres de la CENI pour organiser les fraudes électorales. Les partis politiques de l'opposition ne commettront pas l'erreur de participer aux élections dans ces conditions. Ils se refusent ainsi de légitimer des résultats manipulés par le pouvoir.
 L'opposition guinéenne en France annonce qu'elle est solidaire des six mesures prises et annoncées par le collectif  de l'opposition à Conakry ce Mardi 17 Mars 2015. Elle ne commettra pas la même erreur que lors des législatives de 2013 : elle ne participera à aucune élection si les accords de Juillet 2013 ne sont pas respectés.
 
Elle appuie la demande de suspension de la participation de ses députés aux travaux de l'Assemblée Nationale. Elle demande la démission des Commissaires de la CENI, la reprise des manifestations ainsi que le boycott des élections Présidentielles si elles sont maintenues avant les communales dans les conditions actuelles.
 Nous, les représentants des Partis Politiques de l'opposition Républicaine et de la  Société Civile en France souhaitons la mutualisation de tous nos moyens et forces dans ce bras de fer annoncé et demandons unanimement que désormais aucune concession ou compromission ne soit réalisée avec ce régime qui ne respecte aucun accord.
 Nous invitons tous les Guinéens sans exception, résidents en France et dans toute l'Europe  à se lever pour défendre leurs droits et la démocratie en se joignant à la marche que nous organiserons au mois d'Avril 2015 pour contester le planning des élections qui est une farce à la face du peuple de Guinée et pour dénoncer la mauvaise gouvernance de Mr Alpha Condé.

L'Opposition Républicaine et la Société Civile Guinéens en France
 

Read 3223 times

Commentaire