samedi, 16 septembre 2017 07:45

Communiqué 10: CAP2015 GROUPE de Six CAR PNP Santé du Peuple Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

Ca suffit, rendez nous notre constitution.

Les mercredi 06 et jeudi 07 Septembre 2015, vous avez répondu massivement à l’appel de CAP2015 - Groupe de Six – CAR – PNP - Santé du Peuple. Votre mobilisation, unique par son ampleur et sa détermination, a fortement ébranlé le régime RPT/UNIR et interpellé la communauté internationale sur la réalité de la vie sociopolitique de notre pays le Togo. Les quatorze partis politiques vous invitent à nouveau à descendre, encore plus massivement, dans les rues sur toute l’étendue du territoire national, les mercredi 20 et jeudi 21 Septembre 2017 à partir de 8 h pour dire non, ça suffit et pour soutenir l’actions des députés de l’opposition à l’Assemblé Nationale qui se battent pour le retour à la Constitution du 14
Octobre 1992 dans sa formulation originelle.

Togolaises et Togolais des villes et campagnes du Togo et de l’étranger, organisations de défense des droits de l’homme, associations de presse, syndicats et associations de la société civile, travailleurs des secteurs public et privé, artistes, élèves, étudiants, revendeuses des marchés, taximen, zémidjans, munis de drapelets togolais, une fois encore soyons tous aux rendez-vous, plus nombreux encore, les mercredi 20 et jeudi 21 Septembre 2017, pour :

d’une part :

• exiger le retour à la Constitution originelle du 14 Octobre 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger ;

et d’autre part :

• dénoncer la répression barbare de la manifestation pacifique publique des 19 et 20 Août 2017 ayant fait des morts et de nombreux blessés,

• exiger qu’une enquête indépendante soit diligentée pour situer les responsabilités et traduire en justice les auteurs et commanditaires des violences des 19 et 20 Août 2017,

• exiger la libération immédiate et sans conditions, de tous les prisonniers politiques, notamment les personnes arrêtées lors des manifestations pacifiques publiques des 19 et 20 Août 2017 et condamnées à de lourdes peine de prisons,

• exiger l’arrêt immédiat des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l’encontre des militants et dirigeants du PNP,

• exiger l’arrêt immédiat des entraves à l’exercice du droit constitutionnel de manifestation.


ITINERAIRES DE LOME

Point de départ 1 : Carrefour Agoè-Démakpoè- Carrefour Agoè-Assiyéyé- Carrefour Minamadou-Carrefour Deux-lions- Carrefour BODJONA- Carrefour Cour d’Appel- Pharmacie SHALOM- Carrefour BKS Agoè (Point de chute n°1)

Point de départ 2 : Bè Gakpoto- Bd Félix Houphoët Boigny- Immeuble Fiata- Bd circulaire, Déckon-Marché Amoutivé- Colombe de la Paix- Bas-fond (Collège St Joseph, Point de chute n°2)

Point de départ 3 : Atikoumé/Akossombo-Todman-Gbossimé- Carrefour Eglise Baptiste- Uniprix (Rails)-Tokoin Trésor- Ramco- Fontaine lumineuse- Bd circulaire- Deckon- Amoutivé- Colombe de la Paix- Bas-fond (Collège St Joseph, Point de chute n°2).

Pour les chefs-lieux de préfectures, les coordinations locales préciseront les itinéraires retenus.

Les coordinations de la diaspora togolaise sont invitées à organiser des manifestations dans leurs pays d’accueil.

La lutte populaire est invincible
Fait Lomé, le 15 Septembre 2017
Pour les organisateurs

CAP2015 GROUPE de Six CAR PNP Santé du Peuple
Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON
Nathaniel OLYMPIO
Jean KISSI
TchatikpiOURO-DJIKPA
Georges KUESSAN

Read 1288 times
ERIC  K.  ALOVOR

L`Afrique, le continent noir, mère des continents, est constamment en proie à des difficultés socio-économiques et politiques qui, à bien des égards, transforment ses fils et filles, chez eux, sur leur propre terre natale, en parias et en êtres bannis ou, en terre lointaine d’asile, en citoyens acculturés et de seconde zone.

L’exil est devenu pour nos peuples, surtout les jeunes, une source nourricière potentielle et un choix de survie. Ce paradoxe crée une frustration qui érode l`Afrique et tend à faire de ses processus de démocratie naissante un Mal plutôt qu’un Bien.

Que ferions-nous d’autres et que nous resterait-il de tant d’années d’efforts et de sacrifices, si nous venions à nous égarer définitivement. De la voie de la démocratie ?

Face à cette question existentielle qui nous interpelle tous, notre compatriote Kodjo EPOU tire la sonnette d’alarme et cite : « La démocratie est loin d’être parfaite mais elle demeure le moins mauvais des systèmes » Nous avons plus intérêt à œuvrer pour l’enraciner dans nos mœurs que de la renier en collaborant, contre gains faciles et immédiats, à tout ce qui est sa négation. De nos jours, la Démocratie est un système incontournable. Au point que toute tentative de l’étouffer se révèlera, tôt ou tard, inopérante.

L’initiative de créer Fmliberte répond à cet esprit. Notre mission se projette dans cette perspective. Elle vise donc à consolider chaque jour un peu plus la démocratie dont le nerf est la parole. Ainsi, sur les ondes de Fmliberte, La radio de la Diaspora, il n’existe pas de propos tabou, à l’exception de ceux qui sont dans l’ordre d’attentats à la pudeur, d’attaques personnelles ou de fausses informations. L'idée de rassembler les africains autant que nous le pouvons constitue la trame de nos émissions. Elle n’exclut nullement les critiques, même les plus acerbes, mais elle impose le respect de l'autre dans sa dignité humaine.

Nous restons convaincus que notre investissement en temps et en matériel ne sera pas vain; que les Communautés africaines de l’étranger et l’ensemble de la diaspora africaine apprécieront nos efforts à leur juste valeur. Notre ardent souhait est que Fmliberte, cet outil majeur de communication et de rapprochement soit un véritable tremplin de la Démocratie sur le beau Continent.La vocation de Fmliberte tient en trois mots:

Divertir. Informer. Rassembler.

FM Liberte, l’autre Son de Cloche

Bonne écoute!!

Le Président/Administrateur
Eric K. ALOVOR

www.fmliberte.com

Commentaire