Print this page
lundi, 09 novembre 2015 18:00

Burkina: Tension au siège du MPP : «certains ont voulu profiter du meeting pour se remplir les poches» Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

Devant le siège provincial du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ce lundi matin, la tension était perceptible à travers ces débats de plus en plus houleux entre des jeunes

qui semblaient dénoncer le non respect des engagements pris par les organisateurs locaux pour leur participation au meeting.

« Nous avons été dupés » nous dit l’un d’eux, et un autre de nous faire comprendre qu’ils sont là juste pour réclamer ce qui leur avait été promis pour leur présence au stade. « Ils ont arrêté la somme de 10.000f par personne mais nous n’avons pas compris pourquoi après le meeting, ils nous parlent de 2.000f » s’indigne un des protestataires postés devant le siège. Quelques heures plutôt, la tension était encore plus vive avec ces transporteurs qui avaient eux aussi afflué vers le siège pour manifester leur colère pour le non paiement de leur contrat. C’est donc pour mieux se faire entendre que ces conducteurs qui ont convoyé des militants des départements et des provinces ont érigé des barricades sur la grande avenue passant devant le siège du MPP perturbant ainsi la circulation pendant un long moment.

Même cette jeune fille que nous avons aperçue dans les environs disait être venue pour réclamer son argent après son contrat d’hôtesse « bien rempli ». Des revendications à n’en pas finir mais qui étaient loin de perturber les responsables provinciaux du parti. L’un d’eux que nous avons approché nous dit tout simplement que les plaignants se trompent de cible.

« Pour le cas des chauffeurs, le comité d’organisation n’a de compte à rendre qu’au syndicat des transporteurs » a-t-il déclaré avant de nous faire savoir qu’un contrat en bonne et du forme a été signé entre le comité d’organisation et le syndicat des transporteurs. « Il appartenait alors à ce dernier, de réquisitionner les véhicules pour nous » a-t-il expliqué avant de poursuivre.

« Dans le contrat il est stipulé que nous payons la moitié dans un premier temps et une fois le service rendu l’autre moitié est ensuite versée dans un délai maximum de 72 heures. Mais on sait rendu que des transporteurs ne sont pas au courant des clauses du contrat. Cela ne relève pas de nous, c’est plutôt à leur syndicat qu’ils devraient aller se plaindre et non au siège du MPP. C’est aussi le cas pour les hôtesses puisque nous avons versé la somme d’un million de francs à la responsable. S’il y’a des hôtesses qui ne sont pas satisfaites, ce n’est pas de notre faute ». Des explications qui passaient pourtant mal chez des protestataires qui estiment qu’il y avait de l’argent à distribuer mais que certains ont voulu profiter du meeting pour se remplir les poches.

L'observateur Paalga

Read 1057 times