Print this page
lundi, 10 septembre 2018 07:45

Togo: La coalition des 14 attend ce lundi une feuille de route ‘détaillée’ et ‘concrète’ Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

Plus d’un mois après le Sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) à Lomé, la première réunion du comité de suivi de la feuille de route proposée par l’organisation sous régionale pour sortir le Togo de sa crise politique, aura lieu ce lundi à Lomé.

Sont attendus, des représentants des 2 facilitateurs que sont les présidents ghanéen, Nana Akufo-Addo et  guinéen, Alpha Condé et le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou. A la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, on se dit confiant que ce lundi, il sortira de cette réunion, un chronogramme consensuel de mise en œuvre des recommandations faites par l’organisation sous régionale le 31 juillet dernier.

« L’ordre du jour ne nous a pas été communiqué mais en nous référant à la rencontre du 8 août dernier, le président de la commission de la CEDEAO a été très clair. La première réunion aura pour objectif d’arrêter un chronogramme consensuel pour la mise en œuvre de la feuille de route », a déclaré ce lundi sur la radio Victoire FM, Brigitte Adjamagbo Johnson, coordinatrice de ce regroupement de partis politiques.

La secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) se dit confiante qu’à l’issue de cette réunion, il sortira une feuille de route ‘détaillée’ et ‘plus concrète’ qui  permettra aux protagonistes de la crise de réaliser des avancées.

« La CEDEAO est mieux placée pour nous dire quelles sont les modalités de mise en œuvre. Nous nous en tenons à ce qu’a dit la CEDEAO », a-t-elle ajouté.

Concrètement, il est attendu de la mission de la CEDEAO de dire si la Commission électorale nationale indépendante (CENI) incomplète doit poursuivre ses travaux d’organiser les prochaines élections législatives ou tout ce qu’elle a fait jusqu’à présent est nul.             

Elle n’a pas tardé à lancé un appel au camp d’en face qui est le régime de Faure Gnassingbé. « Nous sommes tous des responsables politiques, nous aimons notre pays, nous n’avons qu’un seul pays et nous voulons le bien de nos populations et nous savons au fond de nous ce à quoi aspirent les populations. Nous mettrons tout en œuvre pour sortir quelque chose qui rassure les populations. Bientôt, il y aura une sortie de crise effective », a-t-elle lancé.

Aux populations togolaises, la coordinatrice de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition demande de garder le calme et la passion qu’elles ont observée jusqu’à présent.

« Il y a eu beaucoup de provocation mais personne n’a cédé à la tentation de réagir. Nous devons restés déterminés, la lutte aboutira’, a-t-elle conclu.

Global Actu

 

Read 4666 times