Au Mali, à la veille de la fin de la campagne pour le second tour de l'élection présidentielle, Aliou Diallo et Cheikh Modibo Diarra, arrivés respectivement 3es et 4es du scrutin au premier tour, dimanche 29 juillet, ne donnent pas de consigne de vote. Jeudi 9 août, ils ont l'un et l'autre expliqué laisser leurs supporters voter pour qui ils veulent. Et ils ne sont pas les seuls.

Published in LATEST NEWS