ERIC  K.  ALOVOR

ERIC K. ALOVOR

L`Afrique, le continent noir, mère des continents, est constamment en proie à des difficultés socio-économiques et politiques qui, à bien des égards, transforment ses fils et filles, chez eux, sur leur propre terre natale, en parias et en êtres bannis ou, en terre lointaine d’asile, en citoyens acculturés et de seconde zone.

L’exil est devenu pour nos peuples, surtout les jeunes, une source nourricière potentielle et un choix de survie. Ce paradoxe crée une frustration qui érode l`Afrique et tend à faire de ses processus de démocratie naissante un Mal plutôt qu’un Bien.

Que ferions-nous d’autres et que nous resterait-il de tant d’années d’efforts et de sacrifices, si nous venions à nous égarer définitivement. De la voie de la démocratie ?

Face à cette question existentielle qui nous interpelle tous, notre compatriote Kodjo EPOU tire la sonnette d’alarme et cite : « La démocratie est loin d’être parfaite mais elle demeure le moins mauvais des systèmes » Nous avons plus intérêt à œuvrer pour l’enraciner dans nos mœurs que de la renier en collaborant, contre gains faciles et immédiats, à tout ce qui est sa négation. De nos jours, la Démocratie est un système incontournable. Au point que toute tentative de l’étouffer se révèlera, tôt ou tard, inopérante.

L’initiative de créer Fmliberte répond à cet esprit. Notre mission se projette dans cette perspective. Elle vise donc à consolider chaque jour un peu plus la démocratie dont le nerf est la parole. Ainsi, sur les ondes de Fmliberte, La radio de la Diaspora, il n’existe pas de propos tabou, à l’exception de ceux qui sont dans l’ordre d’attentats à la pudeur, d’attaques personnelles ou de fausses informations. L'idée de rassembler les africains autant que nous le pouvons constitue la trame de nos émissions. Elle n’exclut nullement les critiques, même les plus acerbes, mais elle impose le respect de l'autre dans sa dignité humaine.

Nous restons convaincus que notre investissement en temps et en matériel ne sera pas vain; que les Communautés africaines de l’étranger et l’ensemble de la diaspora africaine apprécieront nos efforts à leur juste valeur. Notre ardent souhait est que Fmliberte, cet outil majeur de communication et de rapprochement soit un véritable tremplin de la Démocratie sur le beau Continent.La vocation de Fmliberte tient en trois mots:

Divertir. Informer. Rassembler.

FM Liberte, l’autre Son de Cloche

Bonne écoute!!

Le Président/Administrateur
Eric K. ALOVOR

Conformément à sa vocation, celle de rassembler toutes les énergies des Togolaises et des Togolais de la Diaspora pour servir la cause du Togo, notre bien commun d’une part et forts de ses principes cardinaux, à savoir le triptyque, l’Etat de droit, l’intérêt général et un développement harmonieux du Togo d’autre part, le Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise (CMDT) réuni ce 04 novembre 2017 à Lille adresse son salut au peuple togolais et à toute la Diaspora togolaise. Il adresse ses sincères condoléances aux familles endeuillés, souhaite un prompt rétablissement aux blessés et encourage le peuple togolais dans ce combat de libération de notre cher pays du système cinquantenaire d’asphyxie.

DECLARATION DE LILLE LE 04 NOVEMBRE 2017 FACE A LA CRISE AU TOGO, LE CONSEIL MONDIAL DE LA DIASPORA TOGOLAISE

Le Département d'Etat alerte les citoyens américains à des manifestations politiques récurrentes dans tout le Togo, dont certaines ont été violentes, surtout dans la ville septentrionale de Sokodé.
Cette alerte voyage expire le 29 janvier 2018.
 
De nombreux manifestants et membres des forces de sécurité ont été blessés et certains ont été tués lors des manifestations qui ont débuté en août 2017.
Les forces de sécurité ont utilisé une force excessive pour disperser les foules.
Selon certains rapports, des groupes de vigilance parrainés par le gouvernement utilisent la violence et la menace de la violence pour perturber les manifestations et intimider les civils.
 
La police utilise souvent des gaz lacrymogènes pour se disperser
des manifestations qui perturbent la circulation dans les centres-villes et le long de la route nationale 1 et arrêtent des manifestants.
Les autorités ont également interrompu les services Internet et de données cellulaires, rendant les communications difficiles et moins prévisibles.
 
Des rassemblements, des manifestations et des manifestations peuvent avoir lieu sans préavis et sans autorisation des autorités gouvernementales.
Même les manifestations destinées à être pacifiques peuvent devenir conflictuelles et dégénérer en violence. Vous devriez éviter les zones de manifestations et faire preuve de prudence à proximité de grands rassemblements, manifestations ou manifestations.
 
Avoir un plan de communication qui ne repose pas uniquement sur des données cellulaires.
Évitez les foules et restez vigilant lorsque vous voyagez à travers le pays.
Surveiller les médias et les sources d'information locales concernant les développements liés aux manifestations, et avoir des plans flexibles pour les voyages et les activités personnelles.
Signaler les problèmes de sécurité spécifiques aux autorités répressives locales.
Restez en contact avec les membres de votre famille et assurez-vous qu'ils savent comment vous joindre en cas d'urgence.

 
Pour plus d'informations:
 

Voir le site Web de voyage du Département d'État pour le monde entier
 Mise en garde, avertissements de voyage, alertes de voyage et informations spécifiques au pays pour le Togo.
Inscrivez-vous à
Programme d'inscription des voyageurs intelligents (STEP) à
 recevoir des messages de sécurité et faciliter la localisation en cas d'urgence.
Contacter l'Ambassade des États-Unis au Togo, située Boulevard Eyadema à Lomé, au
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou (228) 2261-5470. Les heures de travail sont du lundi au jeudi de 7h30 à 17h00. et vendredi de 7h30 à 12h30 Le numéro d'urgence après les heures d'ouverture
 pour les citoyens des États-Unis est (228) 2261-5470. Appelez 1-888-407-4747 sans frais aux États-Unis et au Canada ou 1-202-501-4444 d'autres pays de 8h00 à 20h00. Heure normale de l'Est, du lundi au vendredi (sauf aux États-Unis
 vacances fédérales). Suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Aujourd'hui 7 Novembre, je suis proud de la determination de mes freres et soeurs au pays qui malgre les oppressions sont sortis timidement mais massivement sur toute l'étendue du territoire.

Je deplore la violation des droits de l'homme et la violence sur les manifestants de Sokode et Bafilo qui ont ete sauvagement attaque par les forces de desordre du pouvoir sanguinaire du President vomi du Togo et souhaite un prompt retablissement aux blesses.

Mais nous n'allons pas demeriter. Nous allons resister et irons jusqu'a la victoire finale.

Cette lutte a trop durer a cause des cameleons, ces gens qui ont deux bouches, deux manteaux qui ne cherchent que leurs interests.
Ces espoins qui se baladent sur nos platforms, postent des trucs par ci et la et sont partout mais quand il ya marche de protestation au Togo comme dans la Diaspora, on ne les voit pas! ???

Il est temps qu'on arrete de caresser le dos de ces ennemis de la liberation du Peuple Togolais et qu'on continue d'avancer comme un couteau chaud dans du beurre.

50 ans de Dictature, ca suffit! Sortons plus massivement demain et après demain 8 et 9 Novembre pour prouver au monde entier, que nous sommes prets au changement!

La Mobilisation - Sensibilisation -Motivation all the way!

Que l'Eternel delivre le Togo!

#TogoDebout
#TogoStandUp
#FaureMustGo

Claudine E.

 Sokodé ville politiquement cinistré. Ce matin du 7 novembre 2017 déjà les bastonnades ont repris de plus belle. Tout attroupement est systématiquement dispersé. Les quartiers de koma, Kpangalam et le centre ville sont investis par les militaires avec les gros bâtons et cordelettes prêt à bondir sur tout sorte d'attroupement. Interpeler le ministère de la sécurité dit ne pas comprendre.
 Sokode: Les militaires pourchassent et frappent tout attroupement quartier Kpangalam-kedia


 Bafilo: A présent les bérets sont en ville,ils ont chasser certains jeunes qui sont de rassemblés la population

.Très tôt ce matin du 7 novembre 2017 , les militaires ont commencé par disperser et réprimer par l' usage bâtons tout attroupement faisant de nombreux blessés graves.la même scène se passe actuellement à sokode où les militaires ont envahi tous les coins de la ville.


 Sokode: les potentiels manifestants sont sérieusement bastionné


: Sokode: Très tôt le matin ,les militaires ont envahirent toute la ville de sokode ,tout passant au point de départ de la marche est bastionné et pour le moment tout manifestant est retranché dans son coin par peur de représaille