dimanche, 08 février 2015 18:00

Un gros seprent retrouvé dans la tombe dela fille assassinée par Ibo Featured

Rate this item
(0 votes)

La défunte Djogbessi Akossiwa  Elise a été inhumée le samedi dernier à Afagnan Gbletta, une localité dans la préfecture du Bas Mono au Togo.

Le tombeau creusé, mais qui n’a pu accueillir Akossiwa à temps pour causes des premières investigations sur son meurtre, a reçu la visite d’un gros serpent qui s’est confortablement logé dans la demeure. Les premières tentatives pour tuer le serpent pour faire reposer le corps de l’ayant droit ont été rudes.

Pour les faits, selon un témoin dans le quartier Mawussi et confirmé sur une radio privée à Lomé, le cercueil a été déposé un peu loin du tombeau. Pour la suite, des jeunes se sont chargés à déloger l’occupant illégal de la tombe. Le reptile étant tué et sorti hors du tombeau, des parents et des amis éplorés ont décidé que la tête du serpent soit tranché pour s’assurer qu’ils ont complètement fini avec lui.

A peine la tête du serpent tranchée, un vent fort s’est mis à souffler sur les lieux. Le phénomène naturel qui s’est produit est perçu par certains habitants à Afagnan comme une manifestation spirituelle. S’il nous est difficile d’expliciter la coïncidence de la mort du serpent avec le vent qui a soufflé, certains habitants ont lié la manière dont la fille a trouvé sa mort d’avec la rage que fait son esprit.

Pour rappel, disons que le corps de Djogbessi Akossiwa a été retrouvé la mi-janvier 2015 dans la maison d’un ressortissant nigérian à Bè-Kpota, un quartier de Lomé.

Sur toute autre et concernant toujours cette affaire, ajoutons que des togolais de la diaspora qui se sont indignés après avoir appris la nouvelle, ont lancé une pétition en ligne dénommée « Respect de la sacralité de la vie et des droits de l'homme au Togo). Ils veulent recueillir des signatures pour exiger une enquête et une justice.

Le Collectif Résurgence de la Diaspora (CRD) -Togo et le Mouvement Kekeli (MK) pour la Chaîne de la Dignité sont les initiateurs d’une telle démarche. A ce jour sur les 200 signatures attendues par les initiateurs, seules 68 personnes ont pu signer la pétition.

Source: Koaci

Read 1391 times

Commentaire