Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/css/less.php/less.php on line 9386

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/css/less.php/less.php on line 9394

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/css/less.php/less.php on line 9399

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/css/less.php/less.php on line 9405

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/css/less.php/less.php on line 9415

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/css/less.php/less.php on line 9418

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/css/less.php/less.php on line 9438

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/css/less.php/less.php on line 9443

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/css/less.php/less.php on line 9464

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/css/less.php/less.php on line 9471

Warning: file_get_contents(): SSL operation failed with code 1. OpenSSL Error messages: error:1416F086:SSL routines:tls_process_server_certificate:certificate verify failed in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/runless.php on line 40

Warning: file_get_contents(): Failed to enable crypto in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/runless.php on line 40

Warning: file_get_contents(https://www.fmliberte.com//media/system/css/system.css): failed to open stream: operation failed in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/runless.php on line 40

Warning: file_put_contents(): Only -1 of 2678 bytes written, possibly out of free disk space in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/runless.php on line 47
Senegal: Abdoulaye Wade a touché le fond! : "Macky Sall est un descendant d'esclaves... ses parents mangeaient de la chair humaine"

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/erica/public_html/components/com_k2/models/item.php on line 877
jeudi, 26 février 2015 18:00

Senegal: Abdoulaye Wade a touché le fond! : "Macky Sall est un descendant d'esclaves... ses parents mangeaient de la chair humaine" Featured

Rate this item
(0 votes)

 

Depuis le début de l'année 2015, on dirait qu'Abdoulaye Wade n'a plus toute sa tête, notamment avec l'affaire Karim Wade. Ses dernières sorties médiatiques contre l'actuel président Macky Sall, ont choqué plus d'un, même dans son propre camp.


Le lion du PDS en rage

Depuis quelque temps, l'ancien président sénégalais vieillissant Abdoulaye Wade (88 ans) ne cesse de multiplier ses attaques contre l'actuel président Macky Sall. Wade n'arrive pas à digérer la situation dans laquelle se trouve son fils Karim, accusé d'enrichissement illicite dont le verdict devrait tomber le mois prochain. Il accuse Macky Sall de vouloir à tout prix emprisonner Karim Wade.

Entre sa volonté de rejoindre son fils en prison et ses appels envers ses anciens homologues, Wade a trouvé le temps mardi dernier pour tenir une nouvelle conférence de presse. Ainsi, devant micros et caméras, le vieux Wade, comme aime l'appeler à Dakar, s'est une fois encore déchainé contre M. Sall. Dans une allocution à l'emporte-pièce dont lui seul connaît les rouages, Abdoulaye Wade a traité Macky Sall de "descendant d'esclaves". Ses parents seraient des "anthropophages" qui selon Wade "mangeaient les bébés".

Ces mots et phrases ont rapidement fait le tour des journaux et des réseaux sociaux, non sans être condamnés par-ci par-là, jusque même dans les rangs du PDS, le parti de Wade.

Wade a violé la tradition républicaine

Dès le lendemain de sa conférence de presse, le désaveu a été unanime. D'abord, c'est l'ancienne Première ministre Mimi Touré qui a noté que l'ancien président "a tourné le dos à la tradition républicaine dignement incarnée par les présidents Senghor et Diouf, qui ont porté leur statut d'anciens chefs d’État avec élégance et retenue".

Wade aurait ainsi, dépasser "la ligne rouge de la faillite morale", selon la coalition présidentielle BBY. L'artiste international et ancien ministre Youssou Ndour a pour sa part estimé que l'ancien président fait preuve d'une "mégalomanie devenue dangereuse". D'autres acteurs de la vie politique et sociale du pays n'ont pas été plus tendres avec l'ancien premier Sénégalais.

Même si la ligue des droits de l'homme comprend les "frustrations et ressentiments d'un père dans le contexte de poursuites judiciaires" contre son fils Karim Wade, elle n'accepte pas "la négation des valeurs d'humanité inaliénables" dont a fait preuve Me Wade. Cette négation "heurte la morale et les limites de la critique en démocratie" selon la ligue des droits de l'homme.

Même ses alliés se désolidarisent

Souleymane Ndéné Ndiaye, ancien Premier ministre "regrette les propos tenus" par Wade, tandis que l'un des avocats de Karim manifeste sa "désapprobation". Me Demba Ciré Bathily s'est alors adressé à l'ancien président en ces termes: "Monsieur le président, (...) vous ne pouvez parler ainsi de votre successeur à la tête du pays, quelle que soit la nature du litige qui vous oppose".

Pour un député membre du PDS, "Wade ferme la porte à tout compromis car Macky Sall ne peut plus envisager de s'asseoir avec lui. Dans notre culture, traiter quelqu'un de sorcier ou d'anthropophage, c'est très grave".

Jusque-là, le chef de l’État Macky Sall n'a pas encore répondu à son prédécesseur qui visiblement fait tout pour être convoqué par la justice pour "offense au chef de l’État".

Selon d'autres Sénégalais, Wade aurait touché le fond, mais continue de gratter.

 

Révélations fracassantes de Me Abdoulaye Wade : "Macky Sall est un descendant d'esclaves... ses parents mangeaient de la chair humaine"


 

 
 
 
Face à la presse dans sa résidence à Fann, Me Abdoulaye Wade s'est violemment attaqué au président de la République Macky Sall. Parlant du Chef de l'Etat, il déclare : "c'est un descendant d'esclaves. Les villageois l'ont sorti de là-bas. Il n'était pas sorcier, mais ses parents étaient anthropophages (pratique qui consiste à consommer de la chair humaine. Il s'agit d'une forme de cannibalisme mais qui concerne exclusivement l'espèce humaine). Ses parents mangeaient des bébés et on les a chassés du village. C'est progressivement qu'ils ont commencé à fréquenter les êtres humains normalement. Vous savez si un enfant est impoli, il entendra conter les circonstances de la circoncision de son père. C'est à dire que tu entendras des vérités que tu n'aurais pas voulu entendre. On aurait pu vivre jusqu'à la fin du temps sans que personne ne soit au courant, mais je le dis. S'il veut, il peut m'enfermer mais c'est ça la vérité. Ceux qui sont propriétaires de la famille de Macky Sall sont toujours là, vivants. Il sait que c'est leur esclave. Je le dis et je l'assume parce qu'on ne peut pas toujours cacher les vérités. Cette insolence de Macky Sall est incompréhensible. Il faut l'arrêter, car on dit que c'est la force qui arrête la force, alors il faut l'arrêter par la force. Vous pouvez accepter vous les sénégalais qu'il soit au dessus de vous, mais moi, jamais je n'accepterai que Macky Sall soit au dessus de moi. Jamais mon fils Karim n'acceptera que Macky Sall soit au dessus de lui. On serait dans d'autres situations, je l'aurai vendu en tant qu'esclave. On espérait ne pas en arriver là, mais je vous le dis, plus il avancera, plus j'avancerai. Tant que je vivrai, je ne le laisserai faire. Ne nous en faites pas, il ne se passera rien. Macky Sall n'a pas d'éléments dans l'armée. Si toutefois il fait appel à l'armée, je ferai pareil et on verra. Je vous remercie pour votre disponibilité et vous félicite pour le travail que vous faites ".  

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/erica/public_html/templates/fmliberte/html/com_k2/default/item.php on line 248
Read 1141 times Last modified on vendredi, 27 février 2015 12:37

Media

Commentaire