dimanche, 28 juin 2015 19:00

Elliott Ohin "Ministre Grand-Format" - D’où vient encore ce portefeuille ? Ministre auprès du Premier ministre. Quelles seront ses attributions ?   Featured

Rate this item
(0 votes)

 

 

Voilà autant d’interrogations qui triturent la méninge des Togolais. « Un garçon de course peut-être pour le Premier ministre », ironise un observateur.

Visiblement, Elliott Ohin a du mal à se tailler un ministère qui répond à sa forme depuis l’« accord historique » entre l’Union des forces de changement (UFC) et le Rassemblement du peuple togolais (RPT).

On avait déjà vu Elliott au ministère des Affaires étrangères. Mais là, il ne faisait que de la figuration dans ce ministère durant tout le temps qu’il y a passé.

 

En réalité, c’était Koffi Esaw, celui qu’il avait remplacé, qui faisait tout le boulot. Elliott Ohin restait à Lomé, pendant que M. Esaw faisait des voyages en tant que diplomate togolais.

Les voyages qui nécessitaient vraiment le déplacement d’Elliott Ohin sont accompagnés de son prédécesseur. Et c’est ce dernier qui, devant les partenaires, parlait au nom du Togo. Le lieutenant de Gilchrist Olympio se contentait d’assister aux négociations comme un novice.

Par un jeu de chaise musicale après le remaniement, Elliott Ohin s’est retrouvé avec un portefeuille bizarre. Ministère de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration. On n’avait pas encore vu ce ministère dans un gouvernement au Togo.

Là aussi, le monsieur a rencontré d’énormes difficultés pour jouir de son portefeuille. Son ministère ne se trouvait que sur le papier. Elliott Ohin ne disposait pas de bureaux. Il n’y avait pas de local pour abriter son ministère. Des indiscrétions ont fait état de ce qu’il recevait les audiences chez lui.

Tout portait à croire que ce portefeuille était spécialement créé pour lui, histoire de le maintenir au gouvernement.

Aujourd’hui encore, l’histoire se répète. Ministre auprès du Premier ministre, tout court. On suppose que Selom Klassou a trouvé quelqu’un avec qui il va gérer les petits problèmes (les querelles entre personnel) à la Primature. D’ailleurs en quittant, Ahoomey-Zunu avait pris soin d’attirer l’attention de Klassou sur ce point.

Pour ce portefeuille, le marabout d'Élliot Ohin a dû se reprendre à deux fois. Faure a été contraint d'apporter des correctifs pour finalement intégrer le miraculé-rescapé de l'UFC.

Bref, au moins cette fois-ci, Elliot Ohin pourrait trouver un bureau à la Primature, même si son rôle ne résume qu’à participer aux Conseils des ministres. La finalité, n’est-ce pas avoir de quoi remplir les poches à la fin du mois ? Alors, il ne reste qu’à féliciter « monsieur le ministre » pour sa « brillante nomination ».

Read 375 times Last modified on lundi, 29 juin 2015 16:23

Commentaire