L’audience a repris ce mardi 4 décembre 2018 avec la parole aux avocats du Général Gilbert Diendéré. Ceux-ci ont brandi une pièce à décharge annexée au dossier putsch qui a tendance plutôt à charger la hiérarchie militaire. À la fin des observations de ses Conseils, le mis en cause a fait une « déclaration de pardon » adressée particulièrement aux familles des victimes.

Published in LATEST NEWS

Il fallait gérer certaines situations vite, très vite. Et dans la plus grande discrétion. Le 17 septembre au moment où le Général Diendéré tente par la force des armes de s’installer dans le grand fauteuil de la Présidence l’un de ses fidèles le chef de corps du Régiment de Sécurité Présidentiel (RSP; Boureima Kiéré reçoit un message. Et pas de n’importe qui.

Published in LATEST NEWS

Le procès de 84 accusés, dont les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, soupçonnés d'être les cerveaux du putsch manqué de septembre 2015 au Burkina Faso, s'ouvre mardi devant la justice burkinabè.

Published in TOP NEWS