L’ancien ministre du général Mathieu Kérékou s’interroge toujours sur le processus dans lequel est conduit l’amendement constitutionnel proposé par huit députés de la mouvance. Dans ses réflexions, l’homme en est arrivé à se poser des questions sur la compétence des initiateurs de cette proposition.

Published in LATEST NEWS