Dr Jean Aimé Mouketou

Dr Jean Aimé Mouketou

Jean Aimé MOUKETOU présente depuis 8 ans l’émission Dr Mouketou Reçoit.

Chaque samedi et dimanche,
7h30-9h (heure de Chicago),
13h30-15h (Heure de Paris)


ÉMISSION DR MOUKETOU REÇOIT SUR RADIO FM LIBERTÉ " Radio de la Diaspora" emmettant depuis CHICAGO ÉTATS-UNIS

Chaque samedi et dimanche, Jean Aimé MOUKETOU reçoit en direct celles ou ceux qui font l’actualité politique, diplomatique, économique, sociale et culturelle de l’Afrique et dans d’autres continents. Dans cette émission, des membres du panel de la diaspora africaine interviennent en cours des débats pour poser des questions, approfondir les thèmes qui font l’actualité.

Durée : 1:30 h

Présentateur: Jean Aimé MOUKETOU

Réalisateurs : Eric K. Alovor et Jean Aimé MOUKETOU

Production : RADIO LIBERTÉ CHICAGO.

Chers auditrices et auditeurs, l’objectif de notre émission Dr Mouketou Reçoit est de promouvoir la démocratie dans tous les pays qui croupissent encore sous les dictatures et l’obscurantisme de leurs dirigeants, et de conforter en revanche les pays qui jouissent déjà des valeurs de démocratie, de liberté d’expression et qui sont de véritables Etats de droit.
Donc nous ne connaissons pas la langue de bois dans cette émission, les auditeurs sont libres de poser toutes les questions qui leur passent à l’esprit, et les invités sont libres de répondre ou non à leurs questions.
Vous comprenez ainsi que le contexte de cette émission est impartial et que la liberté d’expression l’emporte par-dessus tout.

Merci beaucoup pour votre fidélité.
Dr Jean Aimé MOUKETOU.
Chers auditrices et auditeurs, l’objectif de notre émission Dr Mouketou Reçoit est de promouvoir la démocratie dans tous les pays qui croupissent encore sous les dictatures et l’obscurantisme de leurs dirigeants, et de conforter en revanche les pays qui jouissent déjà des valeurs de démocratie, de liberté d’expression et qui sont de véritables Etats de droit.
Donc nous ne connaissons pas la langue de bois dans cette émission, les auditeurs sont libres de poser toutes les questions qui leur passent à l’esprit, et les invités sont libres de répondre ou non à leurs questions.
Vous comprenez ainsi que le contexte de cette émission est impartial et que la liberté d’expression l’emporte par-dessus tout.

 

Nos émissions 7j/7j – 24h/24h sur votre ordinateur, une exclusivité à écouter en direct sur le lien: fmliberte.com

Ou bien sur le téléphone
●Etats-Unis, +13123485159
●France: +33180142012
●Royaume-Uni: +443306060954
●Allemagne: +493013880068
●Belgique: +3225882661

Merci beaucoup pour votre fidélité.
Dr Jean Aimé MOUKETOU.

C'est une course de fond jusqu'à la chute de la junte militaro-putschiste-terroriste - le tyran venu tout droit du monde des ténèbres Ali Bongo, ses complices tortionnaires de l'organisation terroriste armée Mogabo, ses infiltrés connus et ses opposants croques mitaines.
A tous les pourfendeurs de la politique menée actuellement par la Coalition de la Nouvelle République, le monde entier sait que vous êtes les ennemis du peuple gabonais, de la démocratie et de l'État de droit au Gabon. La Diaspora Gabonaise d'Eurasie et Amérique du Nord poursuit, à l'instar des autres peuples du monde qui se sont libérés des dictatures sanguinaires auxquelles ils étaient prisonniers. Les déserteurs, les manipulateurs ou ceux qui n'y croient plus seront bientôt surpris.
Le Peuple souverain c'est nous et Jean Ping est le Président de la République Gabonaise élu démocratiquement le 27 août 2016.

Image may contain: 3 people, people standing, crowd and outdoorImage may contain: 8 people, hat, crowd and outdoorImage may contain: 10 people, people smiling, people standing and outdoorImage may contain: 3 people, people standing, sky and outdoorImage may contain: 5 people, people smiling, people standing and outdoorImage may contain: one or more people, people standing, sky, tree, basketball court and outdoorImage may contain: 3 people, people smiling, people standing and outdoorImage may contain: 1 person, outdoorImage may contain: one or more people, people standing and outdoorImage may contain: 2 people, people smiling, people standing and outdoorImage may contain: 1 person, standing and outdoorImage may contain: 3 people, people standing, crowd and outdoorImage may contain: 5 people, people smilingImage may contain: 1 person, crowdImage may contain: 3 people, outdoorImage may contain: 3 people, people smiling, sky and outdoorImage may contain: 1 person, smiling, car and outdoorImage may contain: 3 people, people standing, crowd and outdoor


Rendez-vous médiatique, samedi 4 et dimanche 5 novembre 2017,

Sur FM Liberté Chicago États-Unis, RADIO DE LA DIASPORA, Émission Dr Mouketou reçoit,
À écouter en direct sur le lien: http://fmliberte.com/

Chaque samedi et dimanche,
7h30-9h (heure de Chicago),
14h30-16h (Heure de Paris)

Politique, diplomatie, social, économie, culture, finances,
Invités exceptionnels ce samedi 4 et dimanche 5 novembre 2017,

- Dr Jacques Okoué Édou, universitaire Canado-Gabonais, soutien du Président Jean Ping, Québec Canada,
Et
-Mme Mengué M'Eyàa, intellectuelle Franco-Gabonaise très impliquée dans la vie politique du Gabon, porte-parole du Président Jean Ping, opposante historique,

ÉMISSION DR MOUKETOU REÇOIT SUR  Radio FM  LIBERTÉ CHICAGO ÉTATS-UNIS, RADIO DE LA DIASPORA

Thèmes:

1. Actualité internationale: crise politique au Togo, le "front antique franc CFA", sommet de la Francophonie délocalisée à Paris, harcèlement sexiste en Afrique subsaharienne,

2. Gabon,
- La descente des Gendarmes et huissier au domicile du Président Jean Ping,
- La réforme constitutionnelle initiée par Ali Bongo,
- La crise post-électorale,
- Que peut-on attendre de l'agenda international sur la crise politique au Gabon: sommet de la Francophonie à Paris ,...?

Nos émissions 7j/7j – 24h/24h sur votre ordinateur, une exclusivité à écouter en direct sur le lien: http://fmliberte.com/

Ou bien sur le téléphone
●Etats-Unis, +13123485159
●France: +33180142012
●Royaume-Uni: +443306060954
●Allemagne: +493013880068
●Belgique: +3225882661

Jean Aimé MOUKETOU présente depuis 8 ans l’émission Dr Mouketou Reçoit.

Chaque samedi et dimanche, Jean Aimé MOUKETOU reçoit en direct celles ou ceux qui font l’actualité politique, diplomatique, économique, sociale et culturelle de l’Afrique et dans d’autres continents - Eurasie, Amérique, Océanie. Dans cette émission, des membres du panel de la diaspora africaine interviennent en cours des débats pour poser des questions, approfondir les thèmes qui font l’actualité.

Durée : 1h30

Présentateur: Jean Aimé Mouketou

Réalisateurs : Eric K. Alovor et Jean Aimé Mouketou

Production : FMLIBERTÉ CHICAGO

Chers auditrices et auditeurs, l’objectif de notre émission Dr Mouketou Reçoit est de promouvoir la démocratie dans tous les pays qui croupissent encore sous les dictatures et l’obscurantisme de leurs dirigeants, et de conforter en revanche les pays qui jouissent déjà des valeurs de démocratie, de liberté d’expression et qui sont de véritables Etats de droit.
Donc nous ne connaissons pas la langue de bois dans cette émission, les auditeurs sont libres de poser toutes les questions qui leur passent à l’esprit, et les invités sont libres de répondre ou non à leurs questions.
Vous comprenez ainsi que le contexte de cette émission est impartial et que la liberté d’expression l’emporte par-dessus tout.

Merci beaucoup pour votre fidélité.
Dr Jean Aimé MOUKETO

Samedi 4 Novembre 2017 à l’Assemblée Nationale
Palais Bourbon -Salle Colbert-
126, rue de l’Université- 75007 Paris
La conférence vise à réfléchir, avec des acteurs politiques et de la Société civile, sur une
démarche de gouvernance démocratique apaisée afin d’éviter des conflits postélectoraux
très dommageable au développement de l’Afrique. Il s’agit d’un dialogue constructif entre
le Pouvoir, l’Opposition et la Société civile sur la consolidation des institutions
démocratiques et la construction d’une société juste pour que des élections ne soient plus
des occasions de violences et de destruction des pays.

 Dans une discrétion internationale, le peuple togolais, héroïque, brutalement réprimé, tente, à l'instar du peuple gabonais de renverser le régime en place depuis une cinquantaine d'année: La France ne dit mot:

La situation était très tendue mercredi dans les deux plus grandes villes du Togo - Lomé et Sokodé - alors que les manifestations contre le pouvoir prévues par l'opposition ont été interdites, ont constaté des correspondants de l'AFP.

Le centre de la capitale Lomé était bloqué et presque toutes les boutiques fermées à Deckon, le centre commerçant de la ville.

A Bé, le quartier historique de l'opposition, des manifestants et les forces de l'ordre s'affrontaient depuis le début de la matinée. Gendarmes et militaires tentaient de disperser les barricades dressées par des groupes de jeunes hommes à coups de gaz lacrymogènes.

Dépêche AFP du 18 octobre 2017

"Lomé est une ville morte", a constaté également Aimé Adi, directeur d'Amnesty International pour le Togo, joint par l'AFP.

"L'armée quadrille partout et il y a des petits groupes, que l'opposition appelle des +miliciens+, qui dissuadent les gens de se rendre à la marche avec des gourdins", a-t-il ajouté.

L'opposition togolaise, qui organise des marches régulières depuis plus de deux mois contre le régime du président Faure Gnassinbé, avait appelé la semaine dernière à deux nouvelles journées de manifestations mercredi et jeudi.

Le gouvernement avait aussitôt interdit cet appel, annonçant qu'il n'autoriserait plus les marches pendant les jours de la semaine, pour éviter les "violences" et les "dérives".

"Les points de rassemblement sont pris d'assaut par les forces de sécurité", a déclaré Eric Dupuy, porte-parole de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC, opposition). "Nous allons marcher coûte que coûte malgré les intimidations", a-t-il assuré.

A Sokodé, fief du Parti National Panafricain (PNP, opposition), la situation était "très tendue" mercredi matin, selon un habitant joint par l'AFP.

"Depuis 3h00 ce matin les militaires entrent dans les maisons, ils bastonnent les jeunes pour qu'ils n'aillent pas manifester aujourd'hui", a-t-il raconté sous couvert d'anonymat.

"Nous sommes calfeutrés chez nous (...). Les jeunes fuient en brousse par peur de la répression", poursuit-il.

Mardi, de violents heurts avaient éclaté à Sokodé après l'arrestation d'un imam proche du PNP, faisant quatre morts - deux adolescents et deux soldats lynchés par la foule.

Les violences avaient ensuite gagné plusieurs villes du nord du pays, nouveau foyer de la contestation.

L'opposition demande la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels et la démission du président Faure Gnassingbé, élu en 2005 dans la violence et héritier d'une famille au pouvoir depuis 50 ans. " afp

" LOMÉ, 18 oct 2017 (AFP)