mercredi, 27 décembre 2017 09:56

VBG: 2017 l’année de l’enfer pour les jeunes filles en Guinée Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

Viol, enlèvement, coups et blessures, mariage forcé, exploitations, abandons, violences physiques, les grands maux dont les enfants ont été victimes durant l’année qui s’achève.

Parmi ces préjudices causés à cette couche sociale, les viols sur mineure, les coups et blessures et l’abandon ont pris le dessus avec 179 cas enregistrés du début de l’année jusqu’à nos jours, selon l’Office de protection du genre de l’enfance et des Mœurs (OPROGEM).

Les gens sont sans état d’âme ? Comment comprendre qu’un homme d’une trentaine ou quarantaine d’années peut se jeter sur une fillette de 2 mois, 5 ans ou 11 ans ? Pourquoi avoir la facilité de descendre sa barquette contre une petite qui a encore l’odeur du lait maternel dans sa bouche ?

Pire, lors de la journée internationale de l’enfant, un enfant tombait déjà sous les balles à Conakry pendant qu’il réclamait son droit: celui de l’éducation ou le retour de leurs maîtres en classe. Dommage!

Il faut de surcroît être une personne d’une autre planète pour kidnapper un bébé d’une femme qui a souffert pendant 09 mois sans bien dormir, ni bien manger, encore moins avoir la tranquillité dans tout ce qu’elle entreprend.

Dans une société où la justice est laxiste, c’est la promotion de l’impunité, l’anarchie, la criminalité, le barbarisme et autres actes de terreur qui font souvent lésion. Chemin faisant, on finit par se retrouver dans un État sauvage ! D’ailleurs, il faut dire que c’est ce qui encourage un autre mal, la vindicte populaire bien, sûr !

Il ne faut jamais exclure la responsabilité des parents dans ces pratiques. Sur 10 filles de moins 18 ans interrogées, huit ne connaissent guère la ou les raisons qui les poussent à porter des mini-jupes, des pantalons collants, etc. Elles font cet accoutrement au vu et au su de leurs parents. Pourtant, les gens ont, de nos jours, un degré d’excitation extrême provoquée par un regard profond de ces modes vestimentaires de nos sœurs. On imagine.

L’enfant est innocent! Pourquoi détruire son avenir? N’a-t-il pas le droit de connaitre un radieux avenir? Si on ne les aide pas, qu’on les laisse s’épanouir dans leur croissance!

 

Read 1251 times

1 comment

  • Comment Link Laurence mercredi, 27 décembre 2017 11:08 posted by Laurence

    Vraiment c est pitoyable ! Comment en 2017 les gens peuvent fermer les yeux sur ce genre de comportement ? Ce qui me choque aussi c est la manière de vendre leurs filles comme une vente aux enchères pour la marier ! Peut on aimer réellement ses enfants en agissant ainsi ? C est ma question..

    Report

Commentaire