S'exprimant en marge d'une visite officielle au Nigéria le géant de l'Afrique de l'ouest, le président français Emmanuel Macron s'est une nouvelle fois exprimé sur la crise politique qui perdure au Togo.

Published in LATEST NEWS

Dans l’agenda officiel du séjour du président français au Burkina, il ne figurait certainement pas cette virée nocturne, que dire, cette belle surprise faite au maquis Rolls du côté de Wemtenga. Sa gérante, Lucie Oualy, ravie, en garde un très bon souvenir et voit surtout en cette visite une main hyperpuissante, celle de Dieu.

Published in LATEST NEWS

Emmanuel Macron au Burkina Faso! Une bonne nouvelle pour un pays où l’accueil de l’étranger, depuis la nuit des temps n’a pas perdu une once de sa valeur à la bourse de la légendaire hospitalité africaine.

Published in Politique

La question du FCFA tisse de nombreuses polémiques et suscite beaucoup d’interrogations. Cette monnaie de la mère coloniale française, apparaît comme une malédiction aux yeux des panafricanistes et certains chefs d’Etat qui visent une sortie triomphale afin de briser la barrière de la servitude monétaire sous laquelle gémit l’Afrique depuis des décennies.

Published in TOP NEWS
mardi, 11 juillet 2017 17:48

Macron s'attaque aux femmes africaines.

 

Le président français Emmanuel Macron estime que l'Afrique est confrontée à un problème civilisationnel et démographique.
Macron a fait des remarques controversées sur le continent et la fécondité des femmes, dans une vidéo de 28 secondes en marge du sommet du G20 à Hambourg en Allemagne.
"Le défi de l'Afrique, c'est totalement différent, c'est beaucoup plus profond, c'est civilisationnel, aujourd'hui", a déclaré le président français.

"Quels sont les problèmes en Afrique? Les Etats faillis, les transitions démocratiques complexes, la transition démographique qui est, je l'ai rappelé ce matin, l'un des défis essentiels de l'Afrique", renchérit Macron.
Et comme pour percer l'abcès, le chef de l'Etat français fait une comparaison qui a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux.
"Quand des pays, aujourd'hui, ont encore 7 à 8 enfants par femme, vous pouvez décider d'y dépenser plusieurs milliards d'euros, vous ne stabiliserez rien", dit-il.

(BBC)

Published in LATEST NEWS