La nouvelle monnaie commune de la CEDEAO, l’ ECO, n’a pas gagné la sympathie des Chefs d’Etat comme Macky Sall et Alassane Ouattara.

Published in LATEST NEWS

Kako Nubukpo a été brutalement licencié de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) suite aux pressions politiques.

Published in LATEST NEWS

La question du FCFA tisse de nombreuses polémiques et suscite beaucoup d’interrogations. Cette monnaie de la mère coloniale française, apparaît comme une malédiction aux yeux des panafricanistes et certains chefs d’Etat qui visent une sortie triomphale afin de briser la barrière de la servitude monétaire sous laquelle gémit l’Afrique depuis des décennies.

Published in TOP NEWS

Reçu pour la seconde fois ce jeudi à l’Elysée par son homologue français Emmanuel Macron, le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara s’est prononcé sur un sujet brulant de l’actualité africaine, la pertinence du FCFA.
Dénoncé de plus en plus par les chefs d’états de l’UEMOA, notamment le président Kaboré qui en mars dernier déclarait qu’une monnaie commune, autre que le FCFA, permettrait aux Etats membres de la CEDEAO de ’’réaffirmer’’ leur ’’indépendance’ ’c’était lors du 5e Forum international Afrique développement, à Casablanca au Maroc, il se dira favorable au retrait du FCFA. Un avis que ne partage pas son homologue ivoirien Ouattara en visite à Paris. Face au président Macron, Ouattara va plaider à l’élargissement de la zone FCFA à la CEDEAO.
« Notre zone monétaire est une zone solide.  C’est une zone où la couverture monétaire est de plus de 75%. Nous couvrons les ¾ de nos émissions monétaires et la Banque centrale à plus de 5 mois d’importation en devise. Ce qui veut dire que c’est une zone  solide. Il n’y a pas d’inquiétude. ». Selon M. Ouattara, pour qui l’objectif des chefs d’Etat de la zone CFA est désormais l’élargissement de cette zone monétaire à la CEDEAO.
Alors que la monnaie unique de la CEDEAO vient d’être repoussée pour 5-10 ans, Ouattara réussira-t-il à imposer cette monnaie aux pays comme le Nigeria, le Maroc, le Ghana ou la Tunisie dont la candidature d’adhésion à l’organisation sous régionale est en cours ?
Ouattara pourra-t-il convaincre le président Alpha Condé en guerre pour la souveraineté du continent ? Selon certains analystes, ces propositions du président Ouattara visent à amener Macron à accepter sa candidature pour la présidentielle de 2010.
Face aux propos du président Ivoirien, le président Macron se montrera plus réaliste et va estimer que la question devrait être abordée avec plus de  pragmatisme :   « Nous avons évoqué l’avenir de la zone franc (…) Nous avons décidé d’initier une réflexion commune et constructive (…) et d’ouvrir une nouvelle voie avec beaucoup de pragmatisme. » a-t-il déclaré. (Cameroun Liberty)
 

Published in LATEST NEWS

Le président de l'ONG Urgences Panafricanistes Kémi Séba, qui avait brûlé un billet de 5 000 Fcfa lors d'un rassemblement à Dakar le 19 août dernier, a été placé un garde à vue vendredi matin, a-t-on appris auprès de ses proches.

Published in LATEST NEWS

 

Une monnaie commune, autre que le FCFA, permettra aux Etats membres de la CEDEAO de ’’réaffirmer’’ leur ’’indépendance’’, a déclaré vendredi le président du Faso Roch Kaboré qui plaide pour cela soit fait ’’à moyen terme’’.

’’C’est un gros défi lancé aux présidents de réfléchir pour qu’ensemble nous puissions avoir une monnaie. Cela nous permettra de réaffirmer notre indépendance, d’avoir une politique monétaire propre à nous et non pas attelée à une autre monnaie telle que l’Euro’’, a déclaré Roch Marc Christian Kaboré.

Le président du Faso s’exprimait vendredi, en marge de la clôture du 5eme Forum international Afrique développement, à Casablanca au Maroc.

Plus de cinquante ans après les indépendances, seize pays d’Afrique central et de l’ouest ont toujours l’obligation de déposer 50 % de leurs réserves de change auprès du Trésor public français, en échange d’une «garantie de stabilité» entre le FCFA et l’Euro.

De plus en plus de leaders africains et des organisations de la société civile, appellent à la création d’une monnaie propre à l’Afrique à la place du FCFA, monnaie coloniale créée en 1945 par la France.

’’Je ne peux pas affirmer que cela sera fait d’ici 2020 (prévision de la CEDEAO, ndlr). Mais c’est un débat sur lequel il faut garder l’œil ouvert pour le faire à moyen terme’’, a ajouté le président Kaboré, toujours cité par le quotidien public Sidwaya.

Agence d’Information du Burkina

Published in Zoom News
Inventée en 1939, elle regroupe désormais quinze Etats d’Afrique centrale et de l’ouest et résiste au temps malgré la décolonisation, le passage à l’euro et les crises économiques.
Published in Economie