Accusé de « complot contre l'autorité de l'État » et placé sous mandat de dépôt lundi, Souleymane Kamagaté - alias « Soul to Soul » -, le chef du protocole de Guillaume Soro, s'en prend dans une lettre ouverte le chef de l'État ivoirien, Alassane Ouattara, qu'il accuse de viser le président de l'Assemblée nationale à travers lui.

Published in LATEST NEWS