mercredi, 27 septembre 2017 23:49

Benin: Non-instrumentalisation de la jeunesse sous le Nouveau départ:Talon se démarque de Yayi Featured

Written by La Redaction
Rate this item
(0 votes)

Depuis le 06 avril 2016, une nouvelle ère de gouvernance s’observe et tranche radicalement avec l’instrumentalisation de la jeunesse observée jadis.

Le régime Yayi était essentiellement caractérisé par un populisme à outrance. Il était très aisé et fréquent de remarquer la présence de Boni Yayi sur tous les chantiers. Il éparpillait son énergie, au lieu de se concentrer sur l’essentiel.

De ce fait, il n’était pas efficace et les résultats n’étaient pas au rendez-vous. A la différence, Patrice Talon a révolutionné la fonction présidentielle. Présent lorsque c’est nécessaire, il n’a jusque là organisé aucune messe populaire à sa gloire pour manipuler la jeunesse, comme c’était le cas sous le régime précédent. Pour lui, le peuple mérite respect, principalement les jeunes et les femmes qui avaient été chosifiés autrefois. « Il est important que chaque Béninois vaque à ses occupations, plutôt que de se laisser à la manipulation par les politiciens sans ambition pour notre pays », confie-t-il souvent à ses proches. A titre illustratif, alors que ses détracteurs projetaient une marche dans la ville de Cotonou en juillet dernier, ses partisans ont voulu donné la réplique. Mais Patrice Talon, comme un bon père de famille, les a invités à ne pas céder à la provocation. Il ne serait donc pas superflu de rappeler que le président Patrice Talon, après avoir réussi dans les affaires, imprime une nouvelle dynamique à la jeunesse béninoise qui est le fer de lance de notre pays. Beaucoup de jeunes n’hésitent pas à clamer partout que Patrice Talon est un exemple de réussite qu’il faut imiter. L’essentiel pour le chef de l’Etat étant de mettre en route des projets innovants qui pourront sortir les jeunes du chômage et du sous-emploi L’initiative présidentielle de la promotion de l’excellence est une preuve de ce désir ardent de promouvoir l’excellence partout.

Depuis le 06 avril 2016, une nouvelle ère de gouvernance s’observe et tranche radicalement avec l’instrumentalisation de la jeunesse observée jadis. Le régime Yayi était essentiellement caractérisé par un populisme à outrance. Il était très aisé et fréquent de remarquer la présence de Boni Yayi sur tous les chantiers. Il éparpillait son énergie, au lieu de se concentrer sur l’essentiel.

De ce fait, il n’était pas efficace et les résultats n’étaient pas au rendez-vous. A la différence, Patrice Talon a révolutionné la fonction présidentielle. Présent lorsque c’est nécessaire, il n’a jusque là organisé aucune messe populaire à sa gloire pour manipuler la jeunesse, comme c’était le cas sous le régime précédent. Pour lui, le peuple mérite respect, principalement les jeunes et les femmes qui avaient été chosifiés autrefois. « Il est important que chaque Béninois vaque à ses occupations, plutôt que de se laisser à la manipulation par les politiciens sans ambition pour notre pays », confie-t-il souvent à ses proches. A titre illustratif, alors que ses détracteurs projetaient une marche dans la ville de Cotonou en juillet dernier, ses partisans ont voulu donné la réplique. Mais Patrice Talon, comme un bon père de famille, les a invités à ne pas céder à la provocation. Il ne serait donc pas superflu de rappeler que le président Patrice Talon, après avoir réussi dans les affaires, imprime une nouvelle dynamique à la jeunesse béninoise qui est le fer de lance de notre pays. Beaucoup de jeunes n’hésitent pas à clamer partout que Patrice Talon est un exemple de réussite qu’il faut imiter. L’essentiel pour le chef de l’Etat étant de mettre en route des projets innovants qui pourront sortir les jeunes du chômage et du sous-emploi L’initiative présidentielle de la promotion de l’excellence est une preuve de ce désir ardent de promouvoir l’excellence partout.
 Actu Benin

Read 2360 times

Commentaire