Si les résultats sur le terrain sont jusque-là encourageants malgré une élimination aux portes des demi-finales au Festival international espoirs – Tournoi Maurice Revello 2018, le Togo fait face à une situation bien commune aux sélections africaines lors de compétitions internationales: la fuite des athlètes.

Published in LATEST NEWS

Selon les informations du « Monde », le milliardaire breton est entendu sur les soupçons de corruption pesant sur l’attribution, en 2010, à son groupe de concessions portuaires au Togo et en Guinée.

Published in LATEST NEWS

Ce n’est pas du cynisme, c’est du bon sens.

Ces gens quittent l’Afrique –  continent au sous-sol plus que riche, continent qui, grâce à son climat, permet dans nombre de pays des récoltes pratiquement toute l’année – pour venir, sans y être invités, en trichant, en cachant leur nom, en mentant sur leur âge, en laissant leur famille dans des pays où eux, prétendument, souffriraient. Et ils campent sous la neige ? Bien fait pour leur gueule. Ils n’en bavent pas assez encore.

Published in Lu Pour Vous
Contrairement à Washington, autre allié privilégié du Burkina qui a réclamé ce week-end un retour du pouvoir aux civils, Paris, qui avait salué vendredi le départ sous la pression de la rue du président déchu, était resté silencieux.
Published in LATEST NEWS
En finira-t-il de si tôt avec cette affaire de Trafic d’influence pour obtenir des cartes de séjours en France, à deux marocaines, contre une somme d’argent ? Une sorte de corruption qui risque de lui coller à la peau et si on ne prend pas garde jusqu’à la fin de ses jours ?
Published in Politique
« Quelle est la réaction de la France à l’annonce du processus de modification constitutionnelle au Burkina Faso ? », cette question a été posée ce jeudi 23 octobre 2014 à l’occasion du quotidien point de presse du Quai d’Orsay. La réponse, laconique, est toutefois lourde de sens, confiant au passage que le président François Hollande a écrit au président Compaoré.
Published in Politique
C'est une histoire qui, d’une certaine façon, fait mal. Voir le nom de Christian Prouteau, un ancien officier d’élite de l’armée française, fondateur du GIGN et celui de Kofi Yamgnane, ex-secrétaire d’Etat chargé de l’Intégration d’Edith Cresson et de Pierre Béregovoy, cités dans une histoire de trafic de cartes de séjours, voilà qui laisse pantois.
Published in Politique