Ben Djagba

Ben Djagba

Ben Djagba is an avid writer. His passion to write for publications. He mainly writes on human rights issues. Ben Djagba was featured on Utah news and TV interviews for his passion for community advocacy. For Ben Djagba, everyone has the wits and the wills to excel in life. 

Aside from his degree in Biochemistry, he has BS in Political Sciences from the University of Utah, a Master degree in Communication and Writing for Publication from Westminster College, Utah. Ben Djagba holds an MBA from Western Governors University, Utah. 

Ben spent over 15 years as a public servant in Utah. As a community servant, Ben has pioneered many community self-reliance programs in Utah. His dedications to community self-reliance struck the attention of many in Utah. He was awarded by Utah Governor, Gary Herbert for his Excellence in Humanitarianism. 

Ben hailed from Togo, West Africa. He came to the USA over two decades ago. He lives in Salt Lake City, Utah with his spouse and two daughters. 

 

Le soulèvement populaire qui frappe notre pays le Togo depuis quatre mois étonne et surprend la dictature de FAURE, de par sa nature spontanée, sa propagation rapide et la radicalité de ses revendications. C’est lentement et en silence que le combustible de cette contestation a été accumulé et alimenté par le régime RPT/UNIR en place depuis 50 ans... 50 ans de DIETTE NOIRE , Une souffrance que le peuple a supporté comme un prix à payer pour avoir juste une vie meilleure et la paix.

Depuis 50 ans nous avons découvert que le mal ne fait que se reproduire de lui-même et ne fait pas de place pour le bien.

Nous avons finalement découvert surtout que cette dictatures étaient coûteuses, néfastes et destructrices pour notre pays le Togo....les pratiques inhumaines de torture, d’assassinats, d’enlèvements, de disparitions et de destruction de vie et de biens, sont les points forts de ce pouvoir Militaro-Dictatorial qui tend vers une mort subite qui l’emportera surement d’ici peu.

50 ans de gouvernance, le régime des Gnassingbes n’aura été qu’une dictature défaillante qui a CADENASSE la vie sociale sans jamais réussir un développement économique digne de ce nom bien entendu de richesse et d’une prospérité véritable, durable, et rassurante pour le présent et le futur de la population TOGOLAISE.
Champion en propagande politique, le pouvoir de FAURE au lieu de dynamiser la vie des Togolais, l’a plutôt implosée.

Pendant tout son mandat le pouvoir de FAURE et Père Gnassingbe s’est donné pour SPECIALITE le travestissement de la VERITE, le maquillage du pays et la REPRESSION militaire de toutes les forces vives du pays après chaque election truquée.

notre pays le Togo est resté exsangues en proie à une vie de misère et de pauvreté sans aucun espoir de jours meilleurs.

FAURE Gnassingbe a développé au Togo un monde factice où le paraître devient plus nécessaire que l’être où la médiocrité et le mauvais goût sont célébrés comme des réussites, au nom d’un clan qui n’a de REFERENCE que le gangstérisme d’ETAT. 
le despote FAURE n’a eu aucun mal à s’installer dans une sorte de sacralité maladive. La crainte qu’il inspire à tous ceux qui l’entourent l’a rendu implacable, inapte à la négociation, incapable de céder à qui que ce soit et sur quoi que ce soit.

Les menus de la tragédie de FAURE, qui sont l’insignifiance et la brutalité, font que ce qu’il exige du peuple, est malheureusement obéissance et soumission, il le demande comme un dû, un acquis de droit sacré et inviolable.

Ce décalage entre le Togo réel et ceux qui le dirigent fait partie du combustible qui nourrit le soulèvement d’un peuple contre l’insignifiance et la brutalité. Toute légitimité pour ce régime est perdue depuis longtemps et toute confiance en ses promesses fallacieuse a été épuisée depuis longtemps aussi.

C’est tout le pays qui s’est soulevé 19 Aout 2017dernier comme un seul homme, une certitude s’est emparée des exclus et des autres et c’est le temps de changer de vie, c’est le temps d’arracher les libertés, oui et oui toutes les libertés confisquées depuis cinquante année.

Les Togolais et les Togolaise se sont mis en marche contre tous les oppresseurs et les usurpateurs quel que soit leur nombre, quels que soient leurs moyens de réplique.... le citoyen Togolais a divorcé avec la peur, il veut en finir avec cette machine de violence RPT/UNIR et rien ne va l’arrêter..

Le mouvement populaire et de solidarité des 14 parties a été spontané comme une simple déduction de bon sens et d’instinct, tirée du réel et de la determination au changement confisqué depuis 50 ans.

le discours de FAURE cette semaine à SOKODE , je cite “ le décret c’est moi qui le signe, personne ne viendra prendre ma main pour signer une décision” démontre la méthode de son gouvernement défaillant, habitué à ne rien voir ni entendre des cris de détresse, trop sûr de ses moyens et de ses méthodes de violence, aveugle devant la réalité sociale de la population, va jeter encore plus de combustible sur le feu qui embrase déjà les cœurs et les esprits du vaillant peuple Togolais.

Mr le président FAURE GNASSINGBE, détermination et spontanéité vont ensemble et tout indique aujourd’hui qu’un retour vers le statu-quo anté est simplement impossible pour le mouvement actuel au Togo. 
FAURE GNASSINGBE , votre despotisme est en train de se fissurer et entrain de craquer sous le poids du doute face à l’issue de la confrontation avec un peuple sans peur et sans contraintes d’aucune sorte aujourd’hui. pourquoi ? parce que le peuple a prit son destin en main Mr le Président.

Mr le Président les valeurs de respect de la détermination de solidarité et de fraternité sont un acquis social préservé contre la dictature et ses menées d’acculturation et de déracinement identitaire. Des valeurs nobles qui ont traversé les siècles garantissent le présent de ce soulèvement et le futur du Togo et de son peuple qui aspire vivement au changement.

À cet égard l’inplication de n’importe quel chef d’Etat de la CEDEAO ou de L’UA comploteur qui ne sera pas d’accordage avec la revendication du peuple Togolais ne sera que veine et sans effet. Si d’aventure une puissance étrangère comme la France se porte à la rescousse de cette dictature cinquantenaire pour la protéger du peuple, ce serait un événement qui précipiterait la révolution sanglante populaire. Ce geste qui serait impensable apporterait au peuple une force et une détermination sans pitié.
La lutte du peuple Togolais pour sa liberté, sa justice, et sa dignité va triompher du dictateur malgré et peu importe les appuis étrangers, y compris leur espèce et leur clientèle locale aux abois. L’on ne devrait pas oublier cependant que comme tout accouchement la douleur atroce restera supportable parce qu’elle est chargée de délivrance pour notre mère patrie le Togo et de bien des espoirs pour le nouveau-né, l’ordre nouveau.

A bon entendeur, salut !

vive le Togo
vive le changement.

Raoul DAGBA
Public Figure, Politicien

GOD WILL MAKE A WAY WHERE THERE SEEMS TO BE NO WAY.

Politique, diplomatie, Invitée exceptionnelle de ce dimanche, 29 octobre 2017,

Mme Mengué M'Eyàa, porte-parole du Président Jean Ping, en France, sur Radio FM Liberté Chicago États-Unis, Radio de la Diaspora Africaine.

Thèmes:

France, actualités.. .

Gabon,
- Rencontre diplomatique entre le Président Jean Ping et l'ambassadeur de l'Union européenne au Gabon,
- Que peut-on attendre de l'agenda international sur la crise politique au Gabon: sommet de la Francophonie à Paris en , sommet Europe-Afrique, à Abidjan en Côte-d'Ivoire,...?
- Révision constitutionnelle au Gabon, ruse de M. Bongo Ali?
- Actualité

Nos émissions 7j/7j – 24h/24h sur votre ordinateur, une exclusivité à écouter en direct sur le lien: http://fmliberte.com/

Ou bien sur le téléphone
●Etats-Unis, +13123485159
●France: +33180142012
●Royaume-Uni: +443306060954
●Allemagne: +493013880068
●Belgique: +3225882661

Jean Aimé MOUKETOU présente depuis 8 ans l’émission Dr Mouketou Reçoit.

vendredi, 27 octobre 2017 17:48

EDITORIAL DE Mr Raoul K Dagba

EDITORIAL DE Mr Raoul K Dagba

 

Le pouvoir qui tire sa légitimité du peuple n’obéit qu’aux desideratas ou aux aspirations de celui-ci comme il en serait de même pour le pouvoir qui tirerait sa légitimité des armes et qui n’obéirait qu’à la logique de celles-ci.

88% du peuple TOGOLAIS n’ont connu depuis leurs naissances que la famille Gnassingbé, qui s’accapare depuis 1967, pouvoir et richesses dans la plus grande impunité. Depuis 2005, nous avons connu une répression récurrente qui a fait 500 morts, l’instrumentalisation de la justice, l’absence de liberté d’expression, et rempli de mascarades électorales.

 

Notre pays le TOGO figure parmi la liste des pays ayant connu un « coup d’Etat constitutionnel » sous la forme d’une suppression de la limitation du nombre de mandats présidentiels en 2002. 
Après le coup d’Etat militaire et électoral de Faure Gnassingbé en 2005, un Accord Politique Global (APG) avait été signé en 2006 avec notre opposition, cautionné par l’Union européenne qui a ensuite levé ses sanctions économiques instaurées depuis la fin des années 90. Cet accord prévoyait entre autres le retour de la limitation à deux mandats présidentiels dans la constitution. Mais, FAURE a depuis multiplié les manœuvres dilatoires pour ne pas exécuter cet accord et imposer sa candidature vers un troisième mandat.
 

FAURE a perpétué les techniques de fraudes et d’inversion de résultat. En 2007 et en 2013, les législatives ont été gagnées grâce au découpage électoral déséquilibré dénoncé par l’UE, avec en 2013 « pour un nombre de voix équivalent, plus de deux tiers des sièges de députés au parti UNIR au pouvoir ». En 2010, le chef de fil de l’opposition Jean-Pierre Fabre a dénoncé une « victoire volée », suite à la « destruction de toutes preuves matérielles » et au refus de publier le détail des résultats bureau de vote par bureau de vote. 
 

PEUPLE TOGOLAIS
FAURE a ramené le Togo 20 ans en arrière au niveau de la dictature et de la répression d’Eyadéma, pour imposer le scrutin sans les nécessaires réformes constitutionnelles et institutionnelles et son DEPART du pouvoir aujourd’hui est important.

Le métier de la diplomatie bidon de OUATTARA lui impose de ne pas mal parler du dictateur FAURE pour garder un dialogue ouvert, donc de ne pas dire que des dictatures sont des dictatures, ou de ne pas dire qu’il DEMISSIONNE...
Peuple TOGOLAIS, Au-delà du néocolonialisme français, la dépendance des uns et des autres, financière ou politique, mais aussi les réactions de violence face à l’oppression, ont sans doute poussé à reprendre ce mode de discours de description biaisé des régimes politiques criminels dans la sous region.
 

Tant que la CEDEAO est une coquille vide et un outil instrumentalisé de l’Afrique de l’ouest, cela compliquera toujours les choses dans notre pays le TOGO.

C’est pourquoi PEUPLE TOGOLAIS , SEUL TA DETERMINATION FERA PARTIR CE REGIME,

 

RIEN D’AUTRE.
VAILLANT PEUPLE TOGOLAIS RESTE DEBOUT, NOTRE VICTOIRE EST PROCHE.

 

RAOUL DAGBA
President AFRIQUE - JUSTICE ET DEVELOPPEMENT
Public Figure.

WHAT     Utah Togolese residents along with other local supporters and leadership will march this weekend in protest of the current militant, one-party regime, RPT, which has brutally ruled in Togo for over fifty years. Togo is country is West Africa with a population of seven-million that has been ruled by Faure Gnassingbe since February 2005. At the age of 39, Faure Gnassingbe accepted the legacy to continue the tyrannical reign that Togolese, high-ranked military officers confided him after his late father, Gnassingbe Eyadema died. Gnassingbe Eyadema ruled the country from 1967 to 2005, when he died. Today, approximately 400 Togolese call Utah home.

 WHO        Utah Togolese resident Ben Djagba and approximately 200 to 300 Utah Togolese residents, refugees, local and established residents and leadership will take part in the march to protest against the Faure Gnassingbe regime.

WHEN     Saturday, October 28th from 10 AM to 12 PM

                  

WHERE   The protest march will begin in downtown Salt Lake City at the cross section of State Street and North Temple and proceed to Utah Capitol front steps and entrance where Togolese activists and local residents will speak out and educate attendees about the country’s current tyrannical regime.

 

About the Togo Conflict

The Togolese Constitution was changed overnight to allow Faure Gnassingbe, the son of Gnassingbe Eyadema, to take over. The succession was well planned as the Togolese Constitution contains no such clause of inheritance. In the course of this illegal and unconstitutional succession, over 500 Togolese have been massacred according to reports conducted by the United Nations and human rights organizations. Despite these atrocities and human rights violations, Faure Gnassingbe, like his late father, has managed to remain in power through fraudulent presidential elections, which have been widely protested. Sadly, protests against the fraudulent elections have been met with violent military barbarisms, mass killings, kidnappings, and arbitrary arrests. Faure Gnassingbe is currently in his third term. Opponents have organized mass protests since August 2017 amid growing frustration over delays to constitutional reform and are seeking an end to his rule. Security forces have repressed protests, firing on demonstrators. Marches have been organized by Togolese diaspora worldwide; several demonstrations have been held to date in the United States, France, Germany, Brazil, Belgium, Norway, Canada, among other countries. Today, millions of protesters vow to restore justice and fairness in Togo by mandating the immediate departure of Faure Gnassingbe. As the world turns to North Korea for human rights violations, Togo should not be left untouched and undiscussed when debating global issues on human right violations. 

 Timeline

 1967 to 2005: After a bloody Coup d'Etat, Gnassingbe Eyadema ruled Togo

 2005 to Current: Faure Gnassingbe, son of the late Gnassingbe Eyadema, rules Togo

  Togolese Online Sources

  Media Contact:
Ben Djagba
385.222.9621