dimanche, 07 octobre 2018 19:09

Benin: Menace sur les acquis démocratiques: le « TOLÊGBA », une solution selon Prince Aligbonon Featured

Written by La Redaction
Rate this item
(0 votes)

Le président de la Fondation « Sonon Aligbonon » face à la situation socio politique a décidé de lancer une opération spéciale de 41 jours pour sauver la démocratie béninoise et l’Etat de droit.

Il ne s’agit plus aujourd’hui de protester, de faire des marches de dénonciations ou même de critiquer le gouvernement pour espérer changer le cours de la gouvernance du pays, il faut des actions beaucoup plus incongrues. C’est du moins ce que pense Prince Sonon Aligbonon, le président de la Fondation Aligbonon.

En effet, le Samedi 6 Octobre 2018, il a lancé une opération de la sauvegarde des acquis démocratiques et du droit de l’homme dénommée: « 41 demandes, 41 plaintes devant 41 divinités TOLÊGBA ». Selon Prince Sonon Aligbonon, il ne s’agit plus d’avoir peur mais plutôt d’user de courage pour oser la lutte de la sauvegarde des acquis démocratiques.

La gouvernance actuelle du pays, ce qu’est devenu les institutions de la républiques qui se sont totalement éloignées de leur mission constitutionnelle, telles sont les causes qui ont emmené Prince Aligbonon à décider de cette forme de lutte. En effet, selon lui, les institutions du contre-pouvoir semblent être enrhumées et ont perdu la boussole quant à l’accomplissement de leur mission constitutionnelle. Les organisations chargées de la défense des droits de l’homme, les institutions de veille citoyenne ont montrées leurs limites. Face à cette réalité poignante du système démocratique, il faut prendre ses responsabilités et changer de forme de lutte. C’est ce qu’il a décidé de faire ce weekend à travers son opération de 41 jours.

Pour Prince Aligbonon, dans un contexte où les leaders de l’opposition sont traqués, les porte-voix du peuple sont mis aux arrêts, lorsque le peuple n’a plus de recours, il convient de se rappeler que le Bénin a une culture et une âme et que depuis les temps anciens, les ancêtres ont une divinité qui se charge des questions publiques, le  »TOLÊGBA ». Il s’agit pour Prince Aligbonon d’aller pendant 41 jours devant la divinité « Tolégba » pour se plaindre. Et comme pour conformer l’acte à la parole, Prince Aligbonon a lancé l’opération devant la divinité Tolégba de HOUAWE  dans la Commune de Bohicon.

Faut-il le rappeler, le président de la Fondation Aligbonon est l’un des premiers soutiens du président Patrice Talon dans le département du Zou; alors que celui-ci était candidat pour l’élection présidentielle de Mars 2016. Après la victoire de son candidat, il fut nommé chargé de mission du préfet du département du Zou. poste qu’il n’occupera pas longtemps parce qu’il ne se retrouvait plus dans la gouvernance de son leader. Il déposa alors sa démission et décide de lutter pour un retour aux acquis démocratiques. Espérons que les 41 jours de plaintes qu’il a entamés puissent lui permettre de trouver gain de cause.

Benin Web TV

Read 1239 times

Commentaire