lundi, 08 décembre 2014 18:00

Francophonie: Dakar dénonce l’inélégance du candidat mauricien à la succession d’Abdou Diouf Featured

Written by APS
Rate this item
(0 votes)

Le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur qualifie d’ ‘’inélégante’’ la réaction de Jean-Claude l’Estrac, candidat malheureux de l’Ile Maurice à la succession d’Abdou Diouf au poste de secrétaire général de la Francophonie.

Lors d’une conférence de presse, M. de l'Estrac, un des quatre candidats africains au poste de secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a déclaré que le procédé ayant conduit à l'élection de Michaëlle Jean du Canada "n’a été ni ouvert, ni transparent, ni démocratique ni méritocratique".

Il a parlé de ‘’trahison’’ et dénoncé ‘’une entente diplomatique franco-sénégalaise pour imposer’’ Michaëlle Jean. Selon le Mauricie, ‘’si des élections en bonne et due forme avaient été tenues, le résultat aurait été tout autre’’.

‘’Cette réaction épidermique de M. de L’Estrac est inélégante à l’égard du pays hôte du XV-ème sommet qui lui a offert son hospitalité, méprisante à l’égard des autres candidats jugés inférieurs à lui’’, écrit le ministère des Affaires étrangères.

La réaction est également ‘’discourtoise à l’égard des chefs d’Etat et de gouvernement dont le sien propre, et surprenante pour un diplomate de son rang et un secrétaire général en activité d’une organisation internationale’’, ajoute le texte.

‘’Conformément aux usages, le Sénégal, en tant que pays hôte du sommet, et de surcroît, n'ayant pas de candidat, s'est limité strictement à son rôle de président de séance, ne pouvant ni imposer un consensus, ni imposer un candidat au détriment des autres’’, rappelle le communiqué.

En plus de Jean-Claude de l'Estrac, l'Afrique avait présenté trois autres candidats. Il s'agit de l’Equato-Guinéen Agustin Nze Nfumu, du Burundais Paul Buyoya et du Congolais Henry Lopez.

L'ancienne gouverneure générale du Canada Michaëlle Jean été finalement désignée par consensus. APS

Read 2216 times

Commentaire