samedi, 11 avril 2015 19:00

Togo: Message du Commandant Olivier Poko Amah aux forces de securite et de defense Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

Appel destiné aux forces de sécurité et de defense à observer une neutralité dans le déroulement du processus électoral en cours
Camarades officiers, sous-officiers, hommes de rang, gendarmes, policiers, gardiens de sécurité du territoire, douaniers, agents de sécurité des prisons du Togo,

Soyez dignes et observez une neutralité absolue dans ce processus électoral.

J’invite les gendarmes à avoir les yeux sur leur salle de conférence et sur d’autres salles dans la nouvelle caserne à Adidoadin (en face du domicile de Pascal Bodjona), car comme vous le savez la gendarmerie s’est impliquée activement dans la fraude au cours des présidentielles précédentes en désignant certains gendarmes pour pré-voter des milliers de bulletins avant le jour J. Ces bulletins sont ensuite distribués discrètement aux gens acquis au régime et aux personnes d’origine Ahoussa dans le quartier de Doulassamé qui vont les glisser dans les urnes le jour J. Signalez aux commissaires de la CENI membres de l’opposition ou aux journalistes, ces actes que certains de vos chefs continuent de poser.

Vous, forces de défense à Lomé, Témédja, Sokodé, Kara, Mango, Dapaong, abstenez-vous de voter deux fois voire trois fois car en le faisant vous participez à faire reculer votre pays.

Prenez l’exemple des pays limitrophes du Togo. Grâce à l’alternance politique, ces pays se développent et les corps habillés bénéficient des avancées sociales. Aujourd’hui, les militaires Burkinabé gagnent mieux que vous, un Lieutenant Burkinabé gagne au moins 250 000 francs CFA alors son homologue togolais, non logé, touche 168 000 francs CFA. Pour les missions à l’étranger, un Caporal béninois en stage en Allemagne perçoit 1 000 euros (mille euros) par mois à titre d’indemnités de stage alors qu’un Colonel togolais perçoit à peine 300 euros (trois cents euros) par mois.

Sur le plan de la reconnaissance internationale, il y a quelques jours, le Ghana a reçu un milliard de dollars de la Banque Mondiale, soit cinq cent milliards de francs CFA pour ses avancées démocratiques notables. Notre pays, le Togo n’a jamais reçu d’un seul coup, une somme avoisinant cinquante milliards CFA, parce qu’il est le mauvais élève de la sous-région, mais aussi parce qu’on vous utilise pour voler les suffrages des citoyens.

Camarades, si vous ne changez pas d’attitude, si vous n’aidez pas le Togo à changer, vous serez toujours les derniers, la risée de vos collègues de la sous-région.

OLIVIER AMAH

Read 1204 times

Commentaire