lundi, 16 octobre 2017 10:54

Benin: Mairie de Cotonou : Isidore Gnonlonfoun et Modeste Toboula sous pression ! Featured

Written by La Redaction
Rate this item
(0 votes)

Après la cérémonie des couleurs de ce lundi 16 octobre 2017, il a été impossible aux cotonois de solliciter les services de l’administration municipale.

Ce blocage temporaire de l’admiration municipale, qui a duré un peu plus de 2 heures, est causé par le sit-in organisé par les travailleurs pour exiger de l’autorité municipale et de la tutelle la satisfaction, sans délai, de plusieurs points de revendication, notamment les droits autre fois acquis, mais actuellement bafoués par les autorités sous des prétextes fallacieux depuis janvier 2017.

Dans une motion signée des Secrétaires Généraux des trois organisations syndicales de la Mairie de Cotonou, les travailleurs exigent entre autres le payement diligent de la prime d’assurance maladie à la compagnie de l’Africaine des assurances afin de permettre au personnel et aux élus de continuer à bénéficier de ces prestations ; le payement immédiat de la prime de rentrée aux agents, au besoin, par réquisition du receveur-percepteur ; le payement immédiat de la prime de lait, d’entretien vélomoteur et de responsabilité à tous les bénéficiaires ; le payement immédiat des arriérés de la dotation en carburant et le payement immédiat des deux trimestres d’arriérés d’allocations familiale de l’année 2016 et des trois trimestres de l’année 2017.

Les travailleurs de la Mairie de Cotonou exigent également l’approvisionnement sans délai des comptes de la BSIC en vue de faciliter l’escompte des titres de payement distribués depuis mars 2017 ; le reversement des agents de surveillance dans le personnel administratif à l’instar de ceux de la brigade verte ; l’amélioration des conditions de travail des agents de la DST, de la Police municipale et de la RPRNF en particulier et de l’ensemble du personnel en général ; la dotation de l’Inspection générale des services municipaux des moyens de travail (véhicules, motos, dotation en carburant, fournitures de bureau, matériels informatiques, etc.) aux fins d’assurer son autonomie organisationnelle pour le bon fonctionnement de l’administration municipale.

Considérant la non-consommation du crédit FADeC et des fonds propres à hauteur de 1.653.656.608 de francs CFA et le mépris du personnel qui s’est traduit par le blocage systématique du paiement des accessoires des salaires des agents de la mairie depuis janvier 2017, les travailleurs de la municipalité de Cotonou tiendront responsable le Préfet du département du Littoral Modeste Toboula, le Maire par intérim Isidore Gnonlonfoun, ses adjoints, l’organe délibérant de la municipalité ainsi que le receveur percepteur des déconvenues en cas de non satisfaction desdites revendications.
Benin 

Read 1423 times

Commentaire