samedi, 24 mars 2018 13:22

Benin: Sebastien Ajavon: N'ayez pas peur, le pays nous appartient tous n'est-ce pas ?  Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

Discours de Sebatien Ajavon au lancement de son parti politique

28 ans après notre conférence je suis fier que vous m'accorder votre soutien pour entamer cette nouvelle marche. Notre pays va mal et nous ne pouvons pas croiser les bras. Qui parmi nous n'a pas un proche licencié au cours des 24 derniers mois ? Aujourd'hui je veux que vous partiez de ce lieu avec une certitude : je suis là avec vous et pour vous. Je refuse la stratégie de la terreur qui impose le silence. Évidemment les fossoyeurs de l'économie nous donneront des coups. Mon histoire à un moment donné m'a amené à faire un choix lors des dernières élections présidentielles. Notre pays avait besoin de stabilité, je voyais le danger venir mais j'ai suivi votre vœu. J'avais le choix entre contester les résultats des élections puisque j'avais des preuves irréfutables, choisir le candidat ZINSOU, choisir le candidat Patrice TALON. Au nom de l'intérêt national j'ai abandonné mes droits, vos droits. J'aurais pu choisir ZINSOU mais de nature je tiens toujours parole, même en affaires. On m'a dit que cela ne se fait pas en politique mais j'ai choisi respecter la parole donnée. J'avais aussi l'espoir que 3 années d'exil pouvait transformer un homme positivement. Je n'ai plus de doute aujourd'hui que le pouvoir que nous avons érigé a tourné dos aux aspirations du peuple. Les recettes de l'État souffrent. Il n'est pas possible de rester silencieux. Le népotisme, chaque jour l'actualité nous révèle son lot d'affaires avec les mêmes auteurs. Notre pays mérite mieux. Il faut miser sur les jeunes. Il faut électrifier tout le pays. Le plus grand atout de notre pays c'est la jeunesse. A notre population jeune et particulièrement féminine on ne saurait rien construire sans vous. Mon engagement est irréversible et ma détermination est totale. C'est avec humilité que j'ai accepté la présidence d'honneur de notre parti. L'heure est grave, les Béninois souffrent. Rassemblons nous pour créer une coalition forte. 

Sébastien Germain AJAVON,

Pdt d'honneur du parti *Union Sociale Libérale* USL

Read 631 times

Commentaire