dimanche, 08 juillet 2007 00:24

FTF : 4 membres du BE se désolidarisent de la gestion de Tata Avlessi

Written by
Rate this item
(0 votes)


Les gravissimes crises au sein de la Federation  Togolaises de Football ont enfin tourne autrement.Sans doute, le president de la federation Tata Avlessi n`a pas vite maitrise les contours de reglement de divers conflits qui ont coute a l`ex-president Rock GNASSINGBE.Pas de surprises!Non seulement les peaux de bananes ont fait objet du resultat actuel mais aussi, il est pourtant clair que , tres tot, le president Tata a voulu etre au dessus des rigueurs normales.Des strategies demeurent moins diplomatiques.Tata avlessi , apres s`etre bien defendu au caire pour eviter le coup des sanctions de la C.A.F avec l`appui de certains generaux, il va encore gravir autres montagnes politiques de ses collegues qui se desolidarisent de lui...lire la lettre integrale.

Lomé, le 02 juillet 2007
 
 
Les Membres du Bureau Exécutif
De la Fédération Togolaise de Football 
   
  A Monsieur le Président de la F.T.F 
 
 
Objet : Observations sur le fonctionnement De la Fédération Togolaise de Football  
            Monsieur le Président,

            Depuis bientôt six (6) mois que vous avez pris les rênes de la Fédération Togolaise de Football, nous avons pensé que le changement tant espéré par le peuple togolais tout entier augurerait d’un avenir meilleur pour notre Football; mais très tôt, nous avons déchanté.

            En effet, partis de nominations faites en violation de nos statuts, nous avons débouché sur des décisions inopportunes et tendancieuses portant exclusion de joueurs de l’Equipe Nationale, sans compter qu’à ce jour nous, membres du Bureau Exécutif, ignorons tout de la manière dont les fonds envoyés par la FIFA dans le cadre de la Coupe du Monde 2006 ainsi que les fonds propres de la Fédération sont gérés.

            Nous avons à chaque fois attiré votre attention sur ces dérives dans nos correspondances antérieures. Mais le constat est que nous sommes constamment tenus à l’écart de la prise de toutes les décisions concernant la vie de notre institution commune.

            L’exemple le plus banal du manque d’organisation et de la gestion artisanale de la Fédération est que jusqu’alors vous n’avez établi pour les réunions du Bureau Exécutif aucun calendrier officiel, de sorte que toutes les réunions dudit Bureau sont improvisées. De plus, aucune invitation écrite ou verbale n’est jamais adressée à certains membres pour assister aux réunions du Bureau pour des raisons que nous ignorons. Ainsi, lesdits membres sont d’office mis en quarantaine, ce qui est contraire à l’esprit et à la lettre de notre règlement intérieur et rend difficile la mise en application de l’article 15 dudit règlement, dans sa rédaction de 1994.

            Par ailleurs, à notre connaissance, aucun procès-verbal de réunion dûment signé du Président et du Secrétaire Général conformément aux dispositions de l’article 12 du Règlement Intérieur n’est disponible à ce jour dans les archives du BE. Les règles de quorum ont souvent été foulées au pied, notamment lors de la prise des sanctions contre les joueurs de l’Equipe Nationale et de la levée desdites sanctions.

            Les récentes nominations d’entraîneur des Equipes Nationales Cadette et Junior et de Manager en la personne de Monsieur Cionci Dominique ont été faites en dehors de toute concertation avec les autres membres du BE, lesquels ne l’ont appris que par hasard sur les médias.

            Il ne se passe de semaines que vous n’effectuez, à votre gré, des voyages à l’extérieur aux frais de la Fédération et ceci en compagnie de vos collaborateurs préférés. Les membres de votre famille et de votre société ont également trouvé des points de chute à la Fédération Togolaise de Football, comme c’est le cas du chef de protocole de l’Equipe Nationale Cadette. Même l’équipement sportif des Equipes Nationales que vous avez stocké dans votre domicile est distribué à votre dévotion aux membres de votre famille et de votre équipe USM.

            Vous avez mis en place des Commissions centrales sans tenir compte de la compétence, de l’expérience et du savoir faire des personnes devant les animer. Le non respect des critères objectifs dans la formation desdites commissions et la préférence donnée à vos amis sont susceptibles d’entraîner des conséquences  graves pour la bonne marche de notre institution.

            En plus, vous vous êtes personnellement porté à la tête de quatre des Commissions, à savoir la Commission des Arbitres, la Commission Juridique, la Commission d’homologation des matchs et la Commission technique de développement, sans vous soucier des connaissances requises pour présider lesdites Commissions.

            Jamais de mémoire nous n’avons vu de pareilles choses dans aucune Fédération de Football, encore moins à la CAF ou à la FIFA.

            Par ailleurs, lors du match retour, comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la CAN GHANA 2008 à Freetown, en dehors des vingt cinq membres devant composer la délégation officielle, conformément aux textes en vigueur, vous avez fait voyager vos amis, les membres de votre famille, les parents et enfants des membres du Bureau Exécutif, le personnel administratif et exécutant, soit plus de soixante-dix personnes sans avoir pris soin au préalable d’assurer toutes ces personnes et de s’informer dans les moindres détails des conditions du voyage et du bon état des moyens de transport.

            La conséquence de cette dérive et de cette inorganisation manifeste est le drame survenu à une partie de la délégation embarquée à bord d’un hélicoptère vétuste.

            Après la levée des sanctions infligées à certains joueurs des Eperviers, vous n’avez pas su créer les conditions nécessaires pouvant mettre en confiance lesdits joueurs et favoriser ainsi leur réintégration avant les matches comptant pour les éliminatoires de la CAN GHANA 2008.

            Cette défaillance a coûté à notre pays, ex-mondialiste, une humiliation totale devant l’Equipe Nationale du Bénin qui nous a battus à Cotonou le 17 juin 2007 par un score de quatre (4) buts contre un (1).

            Cette défaite inexplicable a été malheureusement suivie de blessés graves que nous déplorons.

            Jamais notre pays n’a connu autant de problèmes et d’humiliations, liés à la gestion de sa Fédération de Football, depuis la création de cette institution il y a de cela quarante sept (47) ans.

            Tous ces constats nous amènent à vous inviter à revoir la manière de gérer la Fédération et à abandonner définitivement la politique d’exclusion qui s’est instaurée au sein de notre Bureau.

            Nous ne devons pas perdre de vue le devoir qui nous incombe de rendre compte de notre gestion au peuple togolais.

            Cependant, l’amateurisme qui caractérise votre façon de diriger notre Fédération nous oblige ici à vous déclarer formellement que nous nous désolidarisons de vos méthodes, de vos décisions non collégiales ainsi que des conséquences qui peuvent en découler.

            Pour un meilleur devenir de notre Football, recevez ici nos salutations sportives.

Ont signé :
Gabriel Ameyi
Boukpessi E.
Espoir Assogbavi
Amavi Patatou
 

Read 218 times Last modified on mercredi, 09 juillet 2014 15:06

Commentaire