lundi, 16 juillet 2007 09:41

Jupiler League: L'heure du bilan pour Oloufadé, Daré et Zanzan.

Written by
Rate this item
(0 votes)
Le 4 août prochain retentiront les trois coups de gong qui annoncent la reprise de la Jupiler League belge. Les dix-huit équipes de l’élite footballistique du royaume partiront à l’assaut du graal lucratif du championnat. Parmi ces équipes figurent toujours celles de nos « éperviers belges » et il est donc temps avant cette reprise de faire un bilan des prestations de ces derniers.

Oloufadé Adékanmi : le renouveau de l’excellence togolaise.

Débarquant du Qatar, Oloufadé symbolisait aux yeux des commentateurs du foot belge la difficulté dans laquelle était plongée notre football après la Coupe du monde. Trois matches et le nouveau buffalo gantois était déjà surnommé « l’artiste du débordement ». 16 buts, une quinzaine de passes décisives et une technique largement au-dessus de la moyenne, désigné meilleur joueur de son club par les supporters 3e meilleur joueur africain du championnat et une place dans les dix meilleurs joueurs, voilà l’excellent bilan de notre compatriote. D’ailleurs, face à ce talent éclatant, nombre de journalistes ne comprirent pas son statut de remplaçant au mondial allemand. Le bonheur d’Oloufadé à présent serait de franchir un nouveau pas vers les sommets, ceci implique un transfert vers un club phare de l’élite belge jouant la ligue des champions ou vers un club étranger. Son club l’a bien compris, ce bijou est à conserver, c’est pourquoi malgré le départ de Georges LEEKENS, son coach, le club gantois met le paquet pour le conserver.

Nibombé DARE : le « roc » togolais est-il proche d’un départ ?

Sûrement regrette t-il encore son transfert raté à Marseille juste après la Coupe du monde durant laquelle il s’est révélé comme étant un défenseur sûr. Pilier central de la défense montoise, la blessure qui l’empêcha de rejoindre les bords de la Canebière fut certainement un tournant de sa saison. Depuis son retour de blessure et surtout, depuis son retour du match contre la Sierra-Léone, le courant ne passe plus assez bien avec son coach José RIGA. Passant de façon intermittente d’un statut de titulaire à celui de remplaçant, Nibombé est passé par tous les états. Frustration et espoir ne manquèrent pas de pimenter la saison de ce joueur qui peut être considérée comme encourageante vu sa configuration. La polyvalence du montois fut la bonne surprise de la saison. Pouvant évoluer dans l’axe de la défense mais aussi dans le milieu défensif, Nibombé est aussi utilisé souvent en fin de match pour peser sur les défenses adverses grâce à son gabarit impressionnant. Le seul bémol est celui de l’absence de but marqué qui ne peut être un reproche persistant à un défenseur de métier.
Actuellement, le vœu le plus cher de notre épervier est de quitter Mons, la cité du dragon belge car n’étant pas assuré d’une place de titulaire indiscutable.

Attey-Oudéï ZANZAN : l’homme condamné aux enfers qui ressuscite.

Débarqué de Lokeren au Brussels, Zanzan a comme son équipe connu un début de saison assez difficile marqué par l’inconstance. Ce qu’on reprocha principalement à notre latéral gauche est son manque d’explosivité vers l’attaque. L’absence de montées vers le but adverse poussa Zanzan vers le banc et ensuite vers la sortie. Un transfert raté dans une obscure équipe roumaine et un retour difficile en Belgique semblèrent condamner définitivement ce joueur. Cependant comme son équipe qui semblait glisser doucement vers la 2e division, Zanzan revint au premier plan sur un coup du sort, la blessure du titulaire de son poste. Une saison passable mais encourageante sur la fin lui permirent cependant de se maintenir au haut niveau.
Gageons que cette nouvelle saison sera meilleure que la dernière.

Le mystère OYAWOLE.

Le transfert de Djiman OYAWOLE à La Gantoise aux côtés d’Oloufadé semblait marquer le réveil de ce joueur que nous aimons beaucoup. Cependant, mystérieusement et contrairement à son compatriote, de Janvier à Juin, on ne vit pas son ombre sur les pelouses belges. Aux dernières nouvelles, il suivait un entraînement intensif et évoluait dans l’équipe B. Mais nous sommes en droit de nous poser quelques questions sur la volonté du nouvel entraîneur Trond SOLLIED de compter sur lui.

Souhaitons que le nombre des togolais dans la Jupiler League augmente et que nos compatriotes y brillent.


SOIRESSE Kalvin, correspondant à Bruxelles (radiosportfm.tg) : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 169 times Last modified on mercredi, 09 juillet 2014 15:06

Commentaire