mercredi, 22 août 2018 07:12

Crise au Togo: voici pourquoi Pascal Bodjona fait peur au pouvoir de Lomé Featured

Written by La Redaction
Rate this item
(0 votes)

Très écouté de Nana Akufo-Addo, co-médiateur dans la crise politique qui touche le Togo depuis 2017, Pascal Bodjona a été reçu par le président ghanéen à Accra, début août. L’ancien directeur de cabinet de Faure Gnassingbé et ex-ministre de l’administration territoriale s’implique pour la première fois discrètement dans cette crise.

 Les deux hommes, qui se connaissent de longue date, ont évoqué la nouvelle feuille de route proposée, fin juillet-début août, par la Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cedeao). Celle-ci prévoit notamment la limitation des mandats présidentiels au nombre de deux, la recomposition de la Cour constitutionnelle et la tenue des législatives en décembre.

 Bien qu'influent au sein de l'opposition mais aussi du régime de Lomé, Pascal Bodjona refuse de s’impliquer officiellement. Il est proche de Patrick Lawson et d’isabelle Ameganvi, respectivement vice-présidents de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), principale formation de l’opposition dirigée par Jean-Pierre Fabre. Il entretient par ailleurs des contacts réguliers avec d’autres adversaires du régime de Lomé tels Antoine Folly, Abi Tchessa et Aimé Gogué. Une proximité qui lui vaut d’être perçu par l’Union pour la République (UNIR), la formation au pouvoir, comme un soutien de l’opposition.

Lettre du Continent

Read 1602 times

Commentaire