samedi, 02 septembre 2017 08:43

Le président Ouattara propose d’élargir le FCFA au Nigeria, Ghana et autres pays de la CEDEAO Featured

Written by La Redaction
Rate this item
(0 votes)

Reçu pour la seconde fois ce jeudi à l’Elysée par son homologue français Emmanuel Macron, le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara s’est prononcé sur un sujet brulant de l’actualité africaine, la pertinence du FCFA.
Dénoncé de plus en plus par les chefs d’états de l’UEMOA, notamment le président Kaboré qui en mars dernier déclarait qu’une monnaie commune, autre que le FCFA, permettrait aux Etats membres de la CEDEAO de ’’réaffirmer’’ leur ’’indépendance’ ’c’était lors du 5e Forum international Afrique développement, à Casablanca au Maroc, il se dira favorable au retrait du FCFA. Un avis que ne partage pas son homologue ivoirien Ouattara en visite à Paris. Face au président Macron, Ouattara va plaider à l’élargissement de la zone FCFA à la CEDEAO.
« Notre zone monétaire est une zone solide.  C’est une zone où la couverture monétaire est de plus de 75%. Nous couvrons les ¾ de nos émissions monétaires et la Banque centrale à plus de 5 mois d’importation en devise. Ce qui veut dire que c’est une zone  solide. Il n’y a pas d’inquiétude. ». Selon M. Ouattara, pour qui l’objectif des chefs d’Etat de la zone CFA est désormais l’élargissement de cette zone monétaire à la CEDEAO.
Alors que la monnaie unique de la CEDEAO vient d’être repoussée pour 5-10 ans, Ouattara réussira-t-il à imposer cette monnaie aux pays comme le Nigeria, le Maroc, le Ghana ou la Tunisie dont la candidature d’adhésion à l’organisation sous régionale est en cours ?
Ouattara pourra-t-il convaincre le président Alpha Condé en guerre pour la souveraineté du continent ? Selon certains analystes, ces propositions du président Ouattara visent à amener Macron à accepter sa candidature pour la présidentielle de 2010.
Face aux propos du président Ivoirien, le président Macron se montrera plus réaliste et va estimer que la question devrait être abordée avec plus de  pragmatisme :   « Nous avons évoqué l’avenir de la zone franc (…) Nous avons décidé d’initier une réflexion commune et constructive (…) et d’ouvrir une nouvelle voie avec beaucoup de pragmatisme. » a-t-il déclaré. (Cameroun Liberty)
 

Read 3537 times

Commentaire