mercredi, 31 janvier 2018 00:21

TOGO: RPT PUIS UNIR, LES NOMS CHANGENT MAIS LES MÉTHODES DE VOYOU RESTENT Featured

Written by Anani Sossou
Rate this item
(0 votes)

Dans la grande famille du RPT/UNIR, les habitudes ont la vie dure. On prospère dans les bêtises et les coups bas.

Ceux qui avaient pensé qu'en changeant le nom RPT en UNIR, que ce parti ferait un dépassement de soi, se sont mis le doigt dans l'oeil.

Il y a quelques années en septembre 1986, ceux qui voulaient un changement de régime en utilisant la méthode brutale, ont été qualifiés de terroristes par le régime du défunt dictateur patron du RPT Eyadèma Gnassingbé.

Ghilchrit Olympio et Francisco Lawson, les grands meneurs de cet acte de subversion sont devenus fréquentables auprès du sanguinaire Faure Gnassingbé.

Mieux encore, comme le fils a bon coeur et adore la jouissance en toute chose, il a fait de la fille de Francisco Lawson, une Ministre dans le RPT/UNIR et une de ses intimes.

Pour faire tout en famille, le généreux régent du trône au Togo, a chargé la soeur de la Ministre de la rénovation à coup de milliards, du Palais des gouverneurs qui avait été le premier palais présidentiel.

Passé cette période, le langage a évolué dans le serail des conservateurs pour s'adapter au fil du temps et à l'actualité.

Ainsi donc le terme terroriste étant trop obsolète, UNIR parle du mot djihadiste pour assimiler les partisans du Parti national panafricain et leur président Tikpi Atchadam à cette mouvance islamico-salafiste pour détourner les attentions sur la réalité du pouvoir des autocrates et la volonté de changement et de liberté exprimée par toutes les populations togolaises.

Si le père despote avait eu "ses terroristes" le fils potentat a "ses djihadistes".

Comme quoi, les noms changent mais les methodes restent les mêmes dans la grande famille du RPT devenu UNIR.

Anani Sossou

Read 879 times

Commentaire