lundi, 19 mars 2018 00:08

Coopération bilatérale : La France réaffirme la consolidation de ses liens avec le Burkina Featured

Written by La Redaction
Rate this item
(0 votes)

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience le ministre français en charge des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, le vendredi 16 mars 2018 à Kosyam.

Avec le chef de l’Etat burkinabè, l’émissaire français a confié avoir discuté de la nécessité pour leurs deux Etats de renforcer les ressources dans leur combat collectif contre le terrorisme.

Les autorités burkinabè et françaises sont convaincues de la bonne relation entre leurs deux pays malgré les récentes attaques terroristes. 
En visite au Burkina Faso, le vendredi 16 mars 2018, le ministre français en charge des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, reçu en audience par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a déclaré que cette relation est à la fois « confiante, amicale et dynamique ». A sa sortie d’audience, il a confié être allé faire part au chef de l’Etat burkinabè, de la solidarité et des condoléances de la France. « Le président Macron l’avait déjà fait à la fois au téléphone puis à New Dehli quand ils s’y sont vus dans le cadre du sommet de l’alliance solaire le 11 mars 2018 », a-t-il ajouté. Pour lui, la riposte aux terroristes implique le renforcement des liens entre les deux pays. Une relation «spécifique» subsiste entre les deux Etats, d’après le chef de la diplomatie française. «Ce n’était pas un hasard que le président français soit venu prononcer son discours sur l’Afrique à Ouagadougou. C’était une volonté d’avoir avec le Burkina un lien spécifique», a-t-il indiqué. Mais aussi, a-t-il rappelé, la riposte nécessite que la force conjointe des pays du G5 Sahel se renforce et multiplie les initiatives. Il a insisté aussi sur le fait que le combat contre le terrorisme qui, dans la sous-région, est à la fois idéologique (radicalisme islamique) et sous-tendu par le narcotrafic, doit être toujours mené en commun. 
Avant d’arriver à Ouagadougou, le ministre français a participé au sommet sur les migrations transfrontalières à Niamey, la capitale nigérienne. L’émissaire français a indiqué qu’à l’occasion de cette rencontre, ils ont envisagé ensemble, avec les autorités nigériennes et son homologue burkinabè, Alpha Barry, comment poursuivre leur engagement collectif contre les terroristes.

Fabé Mamadou OUATTARA

Read 1199 times

Commentaire