vendredi, 29 août 2014 07:38

Bénin : le Sg Lokossou annonce son départ de la tête de la Csa-Bénin

Written by
Rate this item
(0 votes)

Au détour d’une conférence de presse ce mercredi avec d’autres Secrétaires généraux de Confédérations syndicales, le Sg de la Csa-Bénin, Dieudonné Lokossou a, annoncé sa volonté de quitter, dans les mois à venir, la tête de la Confédération.




Dans les mois à venir, il ne sera plus à la tête de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin). Dieudonné Lokossou, le Secrétaire Général de la Csa-Bénin a,  au détour d’une conférence de presse avec ses homologues Secrétaires généraux de Confédérations et Centrales syndicales ce mercredi, annoncé son départ très bientôt de la tête de la Confédération. «Mon actuel mandat qui a débuté en 2011 va prendre fin en décembre 2015, et je n’entends pas aller au délà», a affirmé le Sg Lokossou qui précise que son départ n’est nullement lié aux élections professionnelles dont la date reste toujours inconnue.

 

Cette décision du Sg qui , déjà a donné les preuves de sa compétence syndicale mais aussi de son esprit démocratique notamment en quittant la tête du syndicat de la Sonacop, cadre bien avec les textes de la Csa-Bénin où l’alternance est une tradition. Le Sg Lokossou est en effet le quatrième a occupé le poste.

 

 

Donner la chance aux jeunes


La décision du Secrétaire Général Dieudonné Lokossou de partir de la Csa-Bénin vise un objectif: donner la chance à la jeune génération de faire ses preuves. «Je pense que la jeunnesse regorge de beaucoup de talents et il faut leur donner la chance de faire leurs expériences», a indiqué le Sg Lokossou pour qui le bon exemple doit également venir des responsables syndicaux, eux, qui dénoncent les manoeuvres et les superfluges de certains hommes politiques pour se maintenir au pouvoir. «Ce n’est pas normal qu’un secrétaire général fasse plus de 20 ans à la tête d’une confédération», a fait remarquer le syndicaliste.

 

Et si des inquiétudes sont déjà enregistrées en ce qui concerne la relève, le Secrétaire Général de la Csa-Bénin se veut rassurant. «Nous avons assez de talents. Nous avons des professeurs d’université, des policiers, des forestiers et autres qui peuvent conduire la barque», a indiqué Dieudonné Lokossou qui ajoute même qu’il y a des gens plus intelligents et plus combattifs que lui pour conduire à bon port la Confédération.

 

 

 

Read 716 times Last modified on jeudi, 04 septembre 2014 19:00

Commentaire