mardi, 16 juin 2015 19:00

Le Togo est-il gouverné par un malade ? Featured

Rate this item
(0 votes)

Rumeurs persistantes sur l’état de santé de Faure Gnassingbé. La Cour Constitutionnelle et le collège de médecins chargé d’évaluer l’aptitude physique et mentale des candidats avait-ils validé le dossier d’un « malade » ?

Il y a à peine deux mois que le processus électoral a pris fin et a consacré de nouveau Faure Gnassingbé comme président et dans des conditions rocambolesques comme à l'accoutumée . Etant candidat naturellement, le président élu avait lui aussi passé la traditionnelle visite médicale afin de se faire délivrer un certificat médical attestant de sa bonne forme et par ricochet sa capacité de conduire la destinée de toute une nation. Mais hélas à peine élu, Faure est introuvable et probablement pour des raisons de santé. Si tel est alors le cas, les trois médecins qui ont eu le serment d'examiner les candidats ont-il fait exprès de délivrer un certificat à un « mal portant » ? Quid de la cour constitutionnelle ?  

Une absence prolongée de Faure qui fait jaser

Bien qu’il n est pas dans ses habitude d'être omniprésent sur la scène médiatique togolaise, Faure Gnassingbé était presque devenu le « pigeon voyageur » Numero1 des Togolais c'est-à-dire qu’il est toujours entre deux avions. Des sommets internationaux par ici, des voyages privés par là. Mais cette fois si les évènements prennent une autre tournure et son absence constatée de ces derniers jours inquiète plus d’un. Tout est parti d'une conférence de presse qu’il a lui-même fait annoncer par ses services de communication pour parler de la sécurité maritime. Les journalistes locales attendaient le « miracle du siècle » et au finish il n'ont vu que dalle. Juste le premier ministre d'alors Arthème Séléagodji Awumé Zunu. On dirait que les miracles ont déserté le Togo ou du moins ce n'est pas pour cette génération. Comme il l'a affirmé lors de la campagne électorale, « il n'aime pas beaucoup parler » donc on pourrait naïvement lui trouver une bonne excuse. Mais ce n'est que le début d'une longue série à rebondissement spectaculaire. Il fut annoncé en grande pompe à Rome (sa terre d’adoption) pour recevoir un prix décerné par la FAO et résultat des comptes le trophée a été brandi par un de ses «sous fifres » en la personne du Ministre colonel Ouro kora AGADAZI de l’agriculture sans oublier que ce dernier est aussi un vendeur agrée de mais, passons.

Du coup des rumeurs persistantes et alarmistes sur son état de santé affole la toile. « il aurait fait un AVC », il « a été évacué en Europe », en somme rien de rassurant pour notre chère président. Pour enfin mettre un terme à toutes ces supputations « des ennemis de la république » le chargé à la communication de la personne M. Cléo Petchezi a dû chez nos confrère du www.indépendantexpress.com qui ont écrit un article intitulé « Faure se porte comme le Pont neuf, ». Selon les dires du chargé à la communication de la présidence, « On se prépare activement pour le sommet de l’UA à Johannesburg. Le Chef de l’Etat y sera » . Voilà qui vient clouer le bec au détracteur du chef de l Etat.
Mais qui de ces deux entités a raison?
Tous les togolais n'ont pas attendu «20h GMT, heure du journal à la télévision Nationale » pour pouvoir voir leur bien aimé président parmi ses pairs a Johannesburg. Cette occasion précieuse n était pas à rater, mais que la déception fut grande. Il s'est fait représenté par Robert Dussey son ministre des Affaires Etrangères.
Alors où est Faure Gnassingbé ?Est il véritablement souffrant ? et que cache-t-on aux Togolais dans cette affaire ?
Les trois médecins avaient-ils délivré un « faux » certificat à Faure ?
Nous ne sommes pas médecins mais il est vraiment inconcevable d’accepter l'hypothèse que quelqu’un soit bien portant et qui a passé une bonne visite médicale soit tombé subitement malade au point où de folles rumeurs se déchainent sur cette personne. Pr GOEH AKUE Kpakpo, Pr Agnon Koffi Balogou et Pr Moustafa Mijiyawa sont interpellés sur le coup car ils sont les trois médecins commis par la Cour Constitutionnelle pour vérifier l'Etat de santé des candidats. Et selon des indiscrétions, il parait que ces trois médecins auraient reçu des dessous de table pour pouvoir délivrer subtilement et contre le serment d'hypocrate un faux document sur la santé de Faure Gnassingbé.
En ce qui concerne la cour constitutionnelle du Togo qui a aussi commis ces médecins il ne faut pas polémiquer car elle est bien évidemment à la solde du régime en place depuis des lustres et M. Abdou Assouma ne joue que sa partition dans la pérennisation de la dictature au Togo.
Un autre scénario de « retour triomphal de Faure » comme en 2012 serait-il à la base de tout ce spectacle désolant offert au togolais ? C est l'avenir qui nous le dira mais pour le moment ces trois médecins et Abdou Assouma président de la cour constitutionnelle devront rendre des compte aux Togolais. 

Shalom A.

Read 1172 times

Commentaire