mardi, 17 mars 2015 19:00

RDC- Arrestation de manifestants et brutalisation de journalistes par l'ANR à Goma Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

L'ANR vient d'arrêter à 7h00 GMT à Goma 12 jeunes, des étudiants pour la plupart, militants au sein de notre mouvement, qui voulaient manifester pacifiquement devant son bureau (sit-in) pour exiger la libération des activistes Congolais, Sénégalais et Burkinabè illégalement et injustement détenus au secret à Kinshasa depuis dimanche soir.

Cette manifestation avait été dûment portée à la connaissance des autorités (voir lettre en pièce jointe), en l'occurrence le Maire de la ville de Goma Monsieur Naasson Kubuya Ndoole. Le journaliste indépendant Alexis Bouvy et la chercheuse Gillian Mathys, tous deux des ressortissants Belge, qui se trouvaient sur les lieux dans le cadre de leur travail sur le Congo, ont été très brutalement interpellés par les agents de l'ANR. Leur matériel (caméras, appareils photos) ainsi que leurs documents personnels ont été saisis, avant de leur être rendus par la suite. Par contre ils ont été obligés d'effacer toutes les images de la manifestation (et de la brutalité des agents) qu'ils avaient prises. Gillian Mathys a été blessée au visage et a un choc au niveau des apaules. Elle se trouve actuellement aux urgences dans un hôpital de Goma, où elle est suivie. Les journalistes de médias locaux qui étaient sur place pour couvrir la manifestation ont dû fuir, pourchassés par les agents de l'ANR, doigt à la gâchette. Au moment où nous écrivons ce communiqué, nos compagnons sont entrain de subir des actes de torture dans une pièce souterraine au bureau de l'ANR à Goma. Nous vous informons pour que vous puissiez prendre toutes les mesures en votre pouvoir pour obtenir des autorités la libération immédiate de nos amis et surtout le respect de notre droit de manifester pacifiquement, car nous entendons poursuivre la mobilisation de manière croissante tel que prévu jusqu'à la libération de tous les activistes Congolais et étrangers détenus à Kinshasa. Nous demandons aux médias de bien vouloir diffuser largement cette information. Vous serez informés de tout nouveau développement.

Read 3149 times

Commentaire