samedi, 26 mars 2011 12:07

Togo: Le ministre Djimon Oré a rendu l’argent de l’aide de l’Etat à la presse

Written by
Rate this item
(0 votes)

Le ministre Djimon Oré a rendu le reliquat des 75 millions d’aide de l’Etat à la presse. Depuis plusieurs semaines, les organisations de presse se plaignaient de la disparition soudaine et dans des conditions inexpliquées de six millions Cfa de l’aide de l’Etat à la presse.

  Les  organisations ont fait le constat quand la Commission technique  de gestion et de suivi de l’aide de l’Etat à la presse leur avait annoncé que ce n’était  pas le montant total de l’aide requis qui était mis à disposition sur le compte.


Rien ne  dit expressément si l’ordre de transfert du reliquat, vient du  ministère de la Communication. Toujours est-il que la Commission technique  de gestion et de suivi de l’aide de l’Etat à la presse, a informé par voie de  communiqué de presse « les responsables des médias privés et toute la presse togolaise en général que les 6. 160.000 CFA restants de l’aide de l’Etat à la presse exercice 2010 ont été débloqués ce 22 mars 2011 et mis à disposition sur le compte de ka Commission domicilié à l’Union togolaise de banques (UTB) ».  La Commission technique de gestion de l’aide de l’Etat à la presse est en charge de la redistribution de l’aide de l’Etat à la presse. Et elle tient l’information du ministère de la Communication.

Le communiqué précise en outre qu’ « il s’agit du complément des 68.840.000 Cfa préalablement débloqués et répartis conformément à l’article 8 alinéa 7 du décret du 30 mars 2009 portant modalités de gestion, de répartition et de suivi des aides et avantages d’ordre économique et financier accordés à la presse ».

Beaucoup de journaux ont mis en cause la personne du ministre Djimon Oré. Et ce dernier n’a jamais apporté un démenti quelconque à ces allégations. Aux dernières nouvelles, il semble que l’argent a été utilisé pour les besoins du ministère de la communication. Le ministre vient alors de rembourser ce qu’il aurait indûment perçu de la caisse de l’aide de l’Etat à la presse.

Le ministre Djimon est l’un des sept ministres UFC du gouvernement. Originaire de l’Est-Mono, il serait au service d’un journaliste comme précepteur de son enfant avant d’être nommé à ce poste. M. Djimon Oré est un peu le souffre-douleur de la presse privée qui lui reproche de ne pas avoir le niveau de qualification minimum pour être au gouvernement. Dans son curriculum vitae, il est fait mention d’un diplôme de la Fondation Konrad Adenauer, du nom du premier chancelier ouest-allemand, membre de la CDU. Laquelle fondation allemande ne figure pas encore sur la liste des universités allemandes et ne délivre pas pour le moment de formations diplomantes.

Traditionnellement, le ministre de la communication est porte-parole du gouvernement. Depuis l’arrivée de M. Djimon Oré, ses prestations très limites à la télé, l’ont recasé à l’ombre. C’est le ministre Pascal Bodjona qui faisait office de porte-parole avant d’être remplacé tout récemment par M. Arthème Ahoumey-Zunu.

(www.mo5togo.com)

 

Read 265 times Last modified on mercredi, 09 juillet 2014 15:06

Commentaire