vendredi, 08 juillet 2011 10:37

TOGO:REVUE DE PRESSE 243 DU JEUDI 7 JUILLET 2011

Written by
Rate this item
(0 votes)

Le jeudi 7 juillet 2011, l’actualité est marquée par la reprise des discussions entre le
gouvernement et les étudiants ce jour, la HAAC vers la conciliation avec les organisations de
presse et un nouveau drame sur le Lac Togo mercredi entre Togoville et Kpessi.
Pour en parler nous avons parcouru pour vous Forum de la semaine n°976, Liberté n° 1003,
Chronique de la semaine n° 153, Dounia le Monde n°411, Flambeau des démocrates n°233,
Le Destin des Nations n°278, Echos du pays n°68, et Togo-Presse n° 8572.



Crise universitaire : les discussions annoncées pour ce jour

Peut-on déjà rêver de voir le bout du tunnel dans la crise estudiantine avec l’annonce de la
rencontre de ce jour entre le gouvernement et le MEET ? Les étudiants campent sur leur
position et le gouvernement est prêt à mettre de l’eau dans son vin.
« Autorités et Etudiants discutent aujourd’hui, les chances d’une solution » et « Vers un
dénouement de la crise à l’université de Lomé : encore un face à face gouvernement et
étudiants aujourd’hui », rassurent respectivement Echos du pays et Dounia le Monde.
Même son de cloche dans Chronique de la semaine avec le titre « Les négociations
reprennent ce matin entre le gouvernement et le MEET ». Le confrère s’interroge sur l’issue
incertaine de cette rencontre, car les étudiants réclament la programmation d’une troisième
session pour plus 44 000 inscrits et surtout que les copies de la session de janvier ne sont pas
encore corrigées sans oublier celles de mai. « En clair, écrit le journal, l’insuffisance de
professeurs rend difficile la satisfaction de cette demande. » Que se passera-t-il sans la
satisfaction totale des revendications. Le confrère croise les doigts et pense à une issue
favorable : « tout porte à croire, avance-t-il, que les discussions aboutiront à un accord pour
permettre à nos jeunes frères de reprendre le chemin du campus dans la sérénité. »
Flambeau des démocrates signale un accident de la circulation hier à Atikoumé et dont la
victime n’est autre qu’Awadi Kodzo, numéro 2 du MEET que ses amis étudiants appellent
« le disque dur du MEET qui ne cède jamais aux menaces des autorités en place ». Il roulait à
moto et aurait été accroché par une voiture qui l’a dépassé en toute vitesse. Après des soins
à l’hôpital, sa vie n’est pas en danger et il pourrait siéger à la table de discussion de ce jour à
la primature. Le même journal pense aux leçons que les partis d’opposition doivent tirer de
cette reculade du pouvoir face à la mobilisation des étudiants : « première leçon, le FRAC
doit revoir les objectifs de sa marche hebdomadaire ; deuxième leçon : le régime RPT n’est
fort que par la faute de l’opposition. » Un coup de pied dans la fourmilière de l’opposition et
l’autre dans celle du pouvoir. C’est ce que semble faire Le Destin des Nations qui publie ce
jour une lettre ouverte de M. Agbéyomé Kodjo, en date du 15 juin dernier, et adressée au
président de la République. Le président national de l’OBUTS, aborde les crises
institutionnelle, politique, économique et sociale que traverse le pays et exhorte Faure
2
Gnassingbé à « prendre la mesure de la situation fragile dans laquelle le pays baigne, afin
qu’il réagisse, pour éviter une explosion sociale. »

HAAC : vers la conciliation

On croyait la porte de la conciliation fermée, suite aux déclarations tapageuses des
organisations de la presse privée boudant le nouveau bureau de la HAAC. Apparemment, on
tend vers la conciliation même si les feux ne sont pas tous au vert.
« Le nouveau bureau de la HAAC en visite dans les rédactions : une main tendue aux
organisations de presse ? »Titre interrogateur dans Forum de la semaine qui laisse croire
que « la visite de prise de contact amorcée avec les télévisions privées de la place depuis
lundi par le nouveau bureau de la HAAC et qui se poursuivra la semaine prochaine par un
tour dans les rédactions de presse écrite et de radios privées de la place s’inscrit dans le
cadre d’une opération de charme enclenchée par cette institution qui, faut-il le reconnaitre,
peine depuis des lustres toujours à faire bon ménage avec la presse privée. » Le confrère
revient sur les instructions de boycott données par certaines organisations dont le CONAPP,
l’OTM, l’UJIT, SOS Journaliste en danger par exemple, et de donner la position de Jacques
Djakouti, président du CONAPP qui estime qu’il faille « considérer la situation comme
irrévocable et que le mieux serait d’envisager les possibilités d’une franche collaboration.
C’est tout un autre son de cloche que nous avons auprès de Forum de la semaine pour qui
« l’opération de charme de l’équipe Tozoun, devant l’intransigeance de certaines
organisations professionnelles de presse, risque d’être un fiasco. » « La HAAC de toutes les
contestations », titre Le Destin des Nations qui publie la déclaration conjointe UJIT-CONAPP
et celle de SOS Journaliste en danger. Le journal reste dans la corporation pour signaler à
l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) la passation de service le 5 juillet dernier entre
Vincent Denguewa, l’intérimaire de Pierre Sabi, désormais à la HAAC et Augustin Sizing,
nouveau président. Il signale enfin la rencontre entre le CONAPP et les directeurs de presse à
Kpalimé les 8 et 9 juillet prochain autour du thème « Ethique et déontologie, place des
médias dans un Etat de droit ».

Lac Togo : encore des morts hier

Après le drame du 8 mai dernier coûtant la vie à 36 personnes sur la Lac Togo, voici qu’à
nouveau le même lac vient d’engloutir trois personnes alors que deux autres passagers à
bord de la barque ont pu être sauvés. Ils revenaient du marché hebdomadaire de troc de
Togoville pour regagner Kpessi sur la rive méridionale du Lac.
« Nouveau drame sur le Lac Togo hier : le chavirement d’une pirogue assurant la liaison
Togoville-Kpessi a fait 3 morts et deux personnes hospitalisées », titre Forum de la semaine
qui rappelle que « ce nouveau drame laisse constater tristement que les solutions durables
préconisées et auxquelles nous avons, il y a deux mois, convié les gouvernants et riverains, à
mettre en place en un temps record pour la traversée sereine du Lac Togo ne sont toujours
pas prises en considération par les différents acteurs. » Pour Chronique de la semaine, il
3
s’agit de trois morts et trois blessés. Le confrère rappelle les fait : « Hier encore une pirogue
de pêche qui transportait six personnes a en effet chaviré, faisant trois morts et trois blessés.
Les infortunés revenaient du marché de Togoville et regagnaient leur village Kpessi. Mais
malheureusement trois d’entre eux se sont noyés. Les trois autres ont eu la chance d’être
secourus et sont actuellement aux soins intensifs. » Et de conclure en s’interrogeant : « Fautil
penser à une colère des dieux du lac ? Si c’est le cas, il est impérieux de se tourner vers
Dieu Tout-Puissant pour conjurer définitivement ces drames à répétition. De son côté, le
gouvernement devra sans tarder construire un pont reliant les deux rives du lac. »
Voilà pour l’essentiel et bonne réception, car ainsi va la presse togolaise qui vous invite à
méditer ce proverbe gabonais : «Le fleuve fait des détours parce que personne ne lui
montre le chemin.»
Lomé, le 7 juillet 2011
Amévi DABLA

Read 1831 times Last modified on mercredi, 09 juillet 2014 15:06

382 comments

Commentaire