mercredi, 20 juillet 2011 19:06

Togo:'REVUE DE PRESSE 252:DU MERCREDI 20 JUILLET 2011

Written by
Rate this item
(0 votes)

Ce mercredi 20 juillet  2011, l’actualité est marquée par  la création toujours attendue du nouveau parti de Faure Gnassingbé, l’état d’avancement des certaines infrastructures routières et aéroportuaires au Togo, la nécessité d’améliorer le  social et soigner  l’économie aider les Togolais à lever la tête.
Pour en parler nous avons parcouru pour vous Forum de la semaine n°985, Liberté n° 1012, Nouvelle Expression n°138, Le Regard n° 741, Tingo Tingo n° 606, Lettre de la kozah n° 40, Le Messager n°267 et   Togo-Presse n° 8581.



Le parti de Faure  toujours attendu

Trop de silence autour de l’idée de création du parti de Faure Gnassingbé. Pour certains, c’est de la poudre aux yeux des Togolais, pour d’autres la patience balise la voie pour l’annonce. Mais jusqu’à quand ?

« C’est manifeste, écrit Liberté, la dynamique de dissolution du RPT est enclenchée et devrait aboutir  tôt ou tard, avec ou sans l’accord des dignitaires du parti ‘préhistorique’. Des sources bien indiquées dans le sérail parlent même du 30 août prochain –quoi de plus idéal, le 30 août est une date repère pour le RPT- comme date de dissolution. » Beaucoup se posent des questions, notamment pourquoi dissoudre le RPT avant la création d’un nouveau parti. « Il faut redouter, annonce le confrère, que le nouveau parti de Faure Gnassingbé, que les indiscrétions disent porter le nom Parti pour la Majorité présidentielle (PMP), ne soit juste qu’une tôlerie peinture du RPT. »  La Nouvelle Jeunesse pour le Soutien au Président Faure, relève Nouvelle Expression, c’est « pour mieux incarner les idéaux du président. » « Création d’un nouveau parti par Faure Gnassingbé : un passage obligé pour une carrière politique digne », soutient Le Messager. « Cette nouvelle mutation qui se profile à l’horizon, constate Lettre de la Kozah, ne surprend guère les promoteurs de la NJSF dont le mouvement a su sans risque de se tromper, jouer la carte de l’anticipation en balisant le chemin à cette nouvelle formation politique en perspective. » Le Regard nuance  en titrant : « Création d’un nouvel ancien parti : Faure et ses amis s’apprêtent pour la veillée funèbre du RPT ». Pour le confrère,  Faure peut faire disparaitre le RPT mais le chemin est encore long devant lui. « Faure a beau changer de sigle, écrit le journal, il ne changerait rien au verdict qui l’attend. Son principal adversaire c’est la demande sociale et la vie chère. En six ans, il aura réussi à faire plus de mécontents que son père en trente-huit ans. Quoiqu’il en soit, la nouvelle aventure dans laquelle Faure s’est engagé tête baissée peut être une aubaine pour l’opposition radicale si elle peut bien l’exploiter. »
 
L’état d’avancement de certains chantiers au Togo

Les chantiers se suivent et ne ressemblent pas au Togo. Avec l’achèvement de certaines infrastructures routières, les Togolais ont poussé un ouf de soulagement en attendant de poursuivre le calvaire des déviations à n’en plus finir. Bientôt une nouvelle aérogare.
Tingo Tingo fait un bon clin d’œil à une entreprise dont « les travaux réalisés dans le délai imparti sont à saluer. » « Travaux de réfection des rues et boulevards au Togo : ENCOTRA sauve l’image des entreprises togolaises », se réjouit le confrère. « Construction et réhabilitation des routes : les usagers commencent par rouler aisément », note Lettre de la Kozah qui avertit : « au-delà du satisfecit qui se dégage déjà, il va falloir demeurer ferme pour décourager les éventuels auteurs du travail mal fait, puis sensibiliser les usagers à faire bonne utilisation des nouvelles infrastructures réalisées à coût de milliards de francs. » 150 millions de dollars, c’est ce que coûtera la construction d’une nouvelle aérogare de 21 000m², côté nord de l’aéroport actuel. A l’intérieur du bâtiment, il y aura des espaces VIP réservés aux compagnies qui utilisent la plateforme et de vastes salles d’embarquement. A l’extérieur, le parking sera agrandi pour accueillir jusqu’à 15 avions. Embarquements et débarquements s’effectueront par passerelles. Un hôtel et une galerie marchande sont prévus. « Des experts chinois pour agrandir l’aéroport de Lomé », titre Nouvelle Expression qui signale l’arrivée depuis le lundi 18 juillet d’une équipe d’ingénieurs et d’architectes de la China Airport Group (CAG).

Améliorer le  social et soigner  l’économie pour aider les Togolais à lever la tête

Les Togolais tirent le diable par la queue face à la cherté de la vie. Le panier de la ménagère a pris un coup sérieux au point que serrer encore plus la ceinture devient une épreuve trop difficile pour certaines bourses.
Le gouvernement a annoncé à grand renfort la gratuité de la césarienne en mai dernier. C’est la déception au niveau des bénéficiaires. Le quotidien privé Liberté qui a mené l’enquête écrit : « Gratuité de la césarienne au Togo : des kits incomplets, des frais parallèles… un véritable marché de dupe ! » Le confrère qui a approché des infirmières, médecins et des patientes conclut : « la césarienne serait-elle donc devenue une opération banale qu’on utilise pour extorquer des fonds aux familles ? L’Etat togolais doit sérieusement se saisir de la question afin de sauver les meubles. Il en va de la vie de nos mères, de nos femmes. » Il n’y a pas que nos mères et nos femmes à mettre dans le panier à problème. Il y a aussi les jeunes qui,  faute d’emploi, se livrent au petit commerce  pour pouvoir tenir : « l’essence de rue, un mal nécessaire contre la vie chère au Togo », titre Le Regard. L’hebdomadaire dénonce l’acharnement des forcent de sécurité contre ces vendeurs,  mais invite aussi à l’usage prudent de ce produit. « Outre sa qualité douteuse et le fait qu’il soit illicite, occasionnant plusieurs milliards de manque à gagner à l’Etat, il se pose un réel problème de sécurité publique parce que les incendies sont souvent légion. Mais pour autant les vendeurs ne sont pas prêts d’abandonner ce métier très fructueux. »  Apparemment comme réponse à ce cri de cœur  de la jeune en quête d’emploi, le Fonds Monétaire international (FMI) a octroyé le lundi 18 juillet plus de 6,559 milliards de FCFA au Togo au titre de l’aide financière aux pays qui connaissent des difficultés prolongées de la balance des paiements, rapporte Nouvelle Expression qui reprend une dépêche de l’Agence Savoir News qui précise que ce don représente la 7è et dernière tranche de la Facilité Elargie de Crédit auprès du ministère des finances. « Pluie de dollars du FMI et de CFA de l’IDA sur le Togo ». Pour le reporter de Forum de la semaine, ces  deux financements du Fonds Monétaire International et de l’Association Internationale de Développement « visent à soutenir les efforts du gouvernement dans la promotion d’une croissance économique durable, notamment à travers la mise en place d’un cadre propice pour la promotion du secteur privé, et pour le développement et la réhabilitation des infrastructures urbaines. » Sur le même sujet,  Le Regard n’est pas du même avis.  « Prétendues aides des institutions internationales : ces milliards qui accentuent la misère des Togolais », écrit-il puis il se justifie. « En fait, s’il faut totaliser  les prétendues aides financières que le Togo aurait enregistrées depuis quelques mois, notre pays serait un paradis sur terre. Il y a plutôt des raisons évidentes de croire que ces tonnes de milliards annoncées sont en réalité porteuses de misère puisque partout et toujours les satisfécits que décernent les institutions de Bretton Wood font toujours place à l’aggravation de la vie chère et de la misère qu’elles sont censées réduire. » Autre geste de la Banque mondiale que saluent les ONG pour son appui à la société civile, c’est le financement remis vendredi dernier 15 juillet à 17 ONG sur 124 postulantes qui vont bénéficier d’un financement de  35 000 dollars américains, comme le rapporte Le Regard. Cet appui va servir au financement de projets divers qui touchent les domaines de la protection de l’environnement, la promotion du volontariat auprès des jeunes, l’alphabétisation des adultes, les droits et devoirs des consommateurs, la citoyenneté responsable, l’éducation de la jeune fille, la promotion du genre, la santé et l’éducation. Toujours de la Banque Mondiale, cette enveloppe financière de 13 milliards de FCFA pour la réhabilitation des infrastructures et développement du secteur privé remise ce mardi 19 juillet  au département de l’Economie et des finances, rapporte le quotidien national Togo-Presse.
Voilà pour l’essentiel et bonne réception, car ainsi va la presse togolaise qui vous invite à   méditer  ce proverbe arabe : «Si tu ne peux être une étoile au firmament, sois une lampe dans ta maison.»
Lomé, le 20  juillet 2011
Amévi DABLA

Read 244 times Last modified on mercredi, 09 juillet 2014 15:06

Commentaire